Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
   / / /

1 000 km en Lancia Fulvia 1600 HF

 

Il y a 1291 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

1 000 km en Lancia Fulvia 1600 HF

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°53031
MartiniBia​nco
Profil : Membre confirmé
  1. config
martinibianco
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 05/08/2017 à 21:08:43  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Scusi, scusi, mauvaise catégorie oops

J'ai posté là : 1 000 km en Lancia Fulvia 1600 HF





Il y a une dizaine de jours, j'appelle un pote pour prendre des nouvelles (notamment d'un dossier sur lequel j'ai rendu service) et il m'apprend qu'il s'est inscrit à un rallye touristique en Suisse et me propose de le rejoindre à Paris pour qu'on fasse la route ensemble et qu'une fois sur place le pilote ait un navigateur. Sympa.

Je prends mon billet de train, départ de la maison prévu à 05:00.

Il me rappelle : son boss s'est inscrit avec la même voiture mais ne se sent pas trop de la descendre par la route donc on s'occupera du convoyage des deux Lancia. Ça m'enchante pas des masses parce que 600 bornes seul au volant d'une bagnole bruyante c'est pas la même chose que de se relayer toutes les 3 heures, m'enfin ok.

Nous sommes le jour J, il passe me prendre à la gare et on va chez le spécialiste qui stocke les deux autos :

IMG_201707​20_095747


Il nous met en garde sur l'allure, faut pas dépasser les 110 km/h sur l'autoroute (pour des sportives 8=)).
- Ah ? (Et dans mon fort intérieur : 500+ km à 20km/h de moins +-*44² et je retiens un... merde, une bonne demi-heure de plus :ouin :)
- Oui parce que le liquide de refroidissement, bon, c'est pas grave, c'est le joint de culasse mais l'huile, Ahhh l'huile, ahaha c'est autre chose et elles ont pas de radiateur d'huile !
- C'est assez courant l'absence de radia d'huile mais elles affichent peut-être la tempé...
- Non !

Et plus tard, capot ouvert, je m'aventure :
- Et qu'est-ce que c'est ça ? dents
- Ça c'est, heu, ben c'est, le, un, ça doit être un radiateur d'huile :oops: Mais de toutes façons, elles n'ont pas de manomètre de température redface

De nouveau Martini, après avoir jeté un coup d’œil dans l'habitacle :
- ...ça veut dire quoi "Temp Olio" en italien ? dents
- ...
- ...
- Bon, moi j'vous dis comment faut les conduire, après si vous voulez les casser, c'est comme vous voulez !


Donc on se met en route après l'avoir remercié pour ses précieux conseils (il a possédé la bleue et fait du rallye de régularité avec, donc il la connaît très bien), je prends la caisse de mon pote et je le suis parce que c'est lui qui a le GPS (et qu'il connaît ma tendance semelle de plomb...).
Détail con : les allume-cigares sont trop longs et on ne peut pas brancher de chargeur (GPS/téléphone/Coyote/cafetièr​e) moderne.

Je démarre le moulin, il cale. Je redémarre, il recale. Bon, ok, il tient pas le ralenti à froid.

J'adoooore le volant en bois Nardi :love:

IMG_201707​20_104001


La direction est d'ailleurs une surprise, c'est plus précis que ce à quoi je m'attendais (un boîtier de direction de 45 ans quand on a l'habitude des crémaillères modernes [à assistance hydraulique]...) :bien:
La boîte inversée (c'est ma première) très rapide et plutôt précise. Le point de patinage est très loin, ça me surprend un peu là-dessus mais j'ai l'habitude.


On rejoins l'autobeurk et mon pote fait du zèle : on roule voie de droite avec les gros culs à 90 (votre Martini compte sur ses doigts et voit l'ETA disparaître loin vers l'horizon de son imaginaire).

...puis à 80

...puis à 70

...puis à 60. Il est pas en panne, il a juste pas voulu doubler le camion dans la côte :motard:

Heureusement, on s'arrête un peu plus loin ("ah, il tient pas le ralenti à chaud non plus" ) faire les pleins et c'est l'occasion idéale pour un petit briefing "allure" dents

On prend un auto stoppeur chacun (ravis les gars !) et on repart.

200 bornes et nouvel arrêt aux stands dans le Morvan, j'avale une tranche de flanc et une gorgée d'ice tea et il me propose de sortir de l'autoroute.
- D'ACCORD

On laisse nos deux sacs de sable et on quite l'A6. Au premier virage "Crrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii", les quatre pneus :W
Après cette minuscule frayeur, le trajet chiant se transforme en voyage sympa :bien:
C'est un peu l'inverse d'une électrique (qui pousse sans faire de bruit) : on n'avance pas dans un vacarme d'enfer laugh
La bleue tire plus court et avance moins pas que la noire mais globalement elles sont très semblables (je m'attendais à ce qu'il y ait plus de différence après 45 ans d'usure et d'outrages mécaniques).


Tout va bien, sauf que j'ai de plus en plus de mal à passer les vitesses. Je me dis que je suis con, que j'ai pris trop d'assurance et je m'attache à bien décomposer les mouvements. Mais non. En arrivant sur un rond-point, je mets tellement de temps à trouver la 3 qu'elle cale (redescendue au ralenti). J'essaie de redémarrer (débrayé), elle toussote ("merde, l'alternateur est mort et n'a pas rechargé la batterie" ). Je m'arrête, point mort, elle démarre au quart de tour.
Première, ok. Deuxième, ok. Troisième, non. Quatrième, ok ("merde merde merde, j'ai pété la 3 !" ).


Je roule en 2, 4, 5, non 4 jusqu'à ce qu'on arrive à un embouteillage. Là c'est un kilomètre de galère avec mon pote devant qui entend la boîte craquer (et on n'a jamais pu faire marcher les walkie-talkies donc je peux pas lui expliquer que je fais de mon mieux). Fin du bouchon, mon pote relance mais je décide de m'arrêter sur une aire routière pour regarder un peu le truc. L'embrayage me lâche définitivement lorsque je suis sur la voie centrale en attendant que la voiture d'en face passe pour m'engager à gauche : débrayé à fond, la voiture avance quand même. Moyen mais je suis rassuré que ça ne soit pas la boîte et mon pote me rejoint après un coup de fil ("- je t'attendais plus loin" "- non non, je préfère que tu viennes ici" ).

IMG_201707​20_171344



J'ouvre le capot, il appelle le mécano "Probablement l'écrou papillon de la tige filetée au bout du câble d'embrayage". On la resserre, on met un tour à la vis de ralenti et c'est parti comme en 40.

...pendant 5 km. Premier craaaac, encore une borne de difficultés et je cale à un cédez-le-passage.


Capot ouvert, papillon redesserré (le truc a une forme particulière et ne devrait pas se desserrer seul) :voyons:
On démonte, filetage foiré, super !
Je propose qu'on utilise une douille comme entretoise entre le bout du câble et le papillon (qui se visserait dans du filetage jamais utilisé) mais dans ce cas rien n'empêchera le papillon de se desserrer avec les vibrations et mon pote est pas trop chaud.

Pendant ce temps, 180 personnes passent en nous ignorant, 19 en nous gueulant dessus (alors qu'on a reculé la Fulvia - en côte - de 30 m pour gêner le moins possible) et une nana s'arrête pour nous demander si elle peut nous aider :
Martini - Si vous avez des écrous de 5 ou 6, oui ; sinon, je sais pas trop
Nana - Je reviens !


Et elle revient avec un assortiment de vis, rondelles, écrous etc. wub

Elle fera d'ailleurs un autre aller-retour pour aller chercher je sais plus quoi m'enfin au bout d'une heure on a un câble d'embrayage remonté avec un jeu réduit...sauf que ça marche pas : si on démarrer en première (débrayé à fond), la voiture avance :voyons:

Coup de bol, son mari est mécano agricole et passe jeter un œil, il trouve qu'il y a pas mal de jeu dans le mécanisme (donc après le câble, le truc qui pousse le diaphragme de l'embrayage), je lui dis qu'on en a une deuxième qui marche s'il veut comparer laugh Verdict sans appel. Vous vous souvenez que j'ai trouvé le point de patinage particulièrement bas ?...

On appelle le spécialiste et le mécano du Jura lui explique pourquoi selon lui c'est le mécanisme qui est usé (et aurait dû être changé en même temps que le disque), le type en face est odieux et confirme bien ma première impression.

Cela étant, le couple nous propose gentiment de garer la voiture chez eux.
Une fois chez eux, madame nous propose d'aller nous laver les mains.
Pendant qu'on se lave les mains, ils sortent l'apéro.
Pendant qu'on prend l'apéro, ils mettent les saucisses à cuire.
On prévient qu'on ne restera pas dormir, on les remercie et on reprend la route avec la rescapée.

Dernier plein en Suisse : toute la voiture pue l'essence, comme si on l'avait mise sur la banquette plutôt que dans le réservoir. A ce stade, on trouve ça normal (goulotte de remplissage corrodée ou un truc du genre) et on continue jusqu'à la station (alpine, pas service), dodo à 1h du mat'


Au réveil, faut aller payer la taxe de séjour à la poste, le gîte ne la collectant pas. Imaginez acheter trois kg de patates HT et aller payer la TVA à part :W



Pas grand chose à raconter concernant le "rallye" si ce n'est que c'est pas moche les alpes suisses. On dirait le massif central en plus élevé (le relief comme le niveau de vie).

Ça fait très business quand même par moment :
A - Je dirige 12 fast-foods et j'ai l'intention d'en placer un peu dans la région
B - Moi je suis gestionnaire de patrimoine, je peux t'aider à diversifier ton épargne gnagnagna
C - Si tu veux investir dans l'immobilier, j'ai trois agences
D - Appelez-moi si vous avez besoin d'assurer vos bien, je suis courtier
Martini - C'est à vous la tâche d'huile par terre là ?


Anecdote amusante : on a fait 50% du rallye en Fulvia, 50% en Polo TSi. A un moment, j'entends un gros crac en sortie d'épingle alors que je suis au volant de la Polo. Je me demande ce que j'ai pu faire comme connerie (avec une boîte DSG pourtant)...jusqu'à voir la Fulvia à l'arrêt dans mon rétro : le boss a passé la marche arrière au lieu de la première (boîte inversée).



Pas grand chose à dire sur le retour en Auvergne, si ce n'est que cinq (!) flics nous ont arrêtés à un rond-point (mon Coyote était devenu fou : 6 contrôles mentionnés dans un rayon de 4 km).

En gros (parce qu'on a passé un sacré moment avec eux...), ça a donné :
- Bonjour, papiers, s'il vous plaît redface
- Voilà mon permis
- Papiers du véhicule
- C'est pas ma voiture
- Papiers du véhicule !
- Voilà (montre une photo de la CG)
- ...
- dents
- (voit qu'il n'y a pas de vignette d'assurance) Il est pas assuré ce véhicule !?
- Si si (montre une photo de la carte verte) !
- ...les papiers doivent être dans le véhicule !
- C'est pas ma voiture
- ...
- dents
- Les plaques noires sont interdites, sauf pour les véhicules de collection, il est immatriculé collection ?
- Heu...c'est pas ma voiture ?
- Et elle n'est pas aux normes à l'avant
- C'est pas ma voiture dents
- C'est quand même pas aux normes
- Ah, elle doit être immatriculée collection parce que le CT est bon jusqu'en 2019 ange



On est repartis sans prune mais c'est passé ric-rac...




Arrivés chez le couple qui a hébergé la bleue quelques jours, j'emmène monsieur puis madame faire un tour pendant que mon pote appelle le garage pour organiser le rapatriement, on prend l'apéro, il leur file 10 tablettes de chocolat suisse, ils lui donnent une bouteille de vin jaune (!) et on reprend la route, promettant de s'arrêter chez eux à la prochaine panne.


De retour à Clermont, on va dîner dehors mais on passe quand même chez moi décharger la voiture parce que le coffre et la portière conducteur ne ferment pas à clef...





En conclusion, je me suis plus amusé que je n'aurais imaginé. L'ambiance baquets + harnais est très marrante (bien qu'ils empêchent l'accès à tous les rangements de bord et le passage de la 4), la position de conduite est bonne (j'avais détesté le GTV), la boîte est suffisamment précise et rapide (j'avais détesté le GTV pour ça aussi) pour qu'on la manie avec plaisir (sauf quand les passages à la volée nous sont imposés ph34r), la direction est précise tant que la vitesse reste raisonnable et le moteur a des performances acceptables (très médiocre mais ça marche mieux qu'une Cox d'origine quoi).
Au final le cocktail est assez marrant et on s'amuse à 100 km/h de moins qu'avec une moderne.

Mais faut pas non plus dire que c'est mieux en tous points qu'une Gumpert Apollo. Si les sensations auditives et olfactives sont plus fortes, l'oreille interne est en veille profonde et ça ne me comblerait pas si je n'avais que ça comme auto plaisir donc je ne suis pas près d'échanger mon baril de Motorsport qui démarre tous les jours contre un tas de rouille italienne.





EDIT MODERATION : Bonjour Martini, j'ai fais un copié/collé de ton message pour qu'il soit visible sur la section Lancia. :jap:
Message édité par RossoCorsa300 le 06/08/2017 à 09:29:45
Sujets relatif
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Problème démarrage Lancia Kappa 0
Delta III Pneus AR 3
Autoradio lancia ypsilon platino 1.4 2006 0
Problème de lumière HF intégrale 16s 0
Fiat Tempra s'éteint 2