Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
 

Anciennes : guilia super 1600, 1 utilisateur anonyme et 7 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1  2  3  4  5  6  7  8
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Restauration et mésaventures de ma 304S cabriolet

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°18246225
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 08/09/2017 à 09:01:30  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Reprise du message précédent :

Un week-end bien chargé (Partie 2b) :

 Suite...

 15h45 : Je relance le collègue pour l’aider à résoudre le problème de chauffe de la belle 204. « C’est Ok ! » Me dit-il. Là dessus, je le vois revêtir la tenue du parfait mécano avec un flocage Peugeot dans le dos… ! De mon côté, je ne revêts rien puisque je n’ai pas prévu de tomber en panne, ni de dépanner quelqu’un d’ailleurs. De toutes façons, même quand ça arrive, je répare sans me changer, au grand dame de Madame quand il m’arrive, par inadvertance, de laisser un peu de cambouis sur le pantalon ou le teeshirt (on peut pas être parfait… !)
https://img.over-blog-kiwi.com [...] 03f_26.jpghttp://clu​b.caradisi​ac.com/nar​1955/priva​te-categor​y-0/photo/​59b240482a​ca2+17b-67​54375.html
Pour m’aider dans mon diagnostique, il me décrit ce qui s’est passé…
  • « Pour gagner du temps, je suis passé par l’autoroute et elle s’est mise à chauffer, même en descente … ! » me ditil !
  • « J’ai eu le même problème dans le Vercors avec Titine … ! Ouvre le capot, je vais jeter un œil … !

Là-dessus, il s’exécute et j’ouvre le bouchon du radiateur… Pas de surprise, car ce que je vois est ce que j’attendais.
  • « T’as plus d’eau ! Regarde… ! On voit le haut des tubes »
  • « J’ai déjà eu des problème de durite … » me ditil !

Il me raconte en effet que suite à une fuite, il s’était retrouver en panne par noyage de la bobine.
  • « J’ai eu le même problème avec mon cabriolet… ! »

Comme quoi, les Gremlins ne sévissent pas que chez Titine… ! J’ouvre le coffre de cette dernière. Je m’amuse à voir le regard étonné de quelques curieux qui constatent la présence de bidons de fluides diverses, de ma caisse de pièces de rechange, de mes deux caisses à outils, d’une pompe à pied, d’un voltmètre, d’un sac de durites… etc !
  • « Tu tombes souvent en panne ? » me demandent les deux collègues présents… !
  • « Non ! Moins souvent qu’au début. Mais si je ne prends pas ma panoplie, je suis sûr que c’est là que je vais en avoir besoin… ! »

Je récupère le bidon de liquide de refroidissement et refais le plein du radiateur de la 204.
  • « Il en manque pas mal » disje au propriétaire en bleu de travail
  • « Pourtant, je ne vois pas de fuite ? »
  • « Avant de démarrer, on va vérifier le thermo contact du radiateur … ! »

Je débranche donc les deux fils de l’objet à analyser, et, à l’aide d’un bout de câble électrique que je laisse toujours traîner dans mon coffre, je court-circuite ces deux fils. Une fois le contact mis, j’entends le clac correspondant au collage de l’électro aimant du ventilateur. J’essaie de tourner ce dernier à la main. Il est bien bloqué ce qui est normal. Je supprime le court circuit et le ventilateur retrouve sa liberté en rotation.
  • « T’as déjà pas de problème de ventilo … Démarre ! on va la laisser chauffer pour voir… ! »

Après avoir laissé tourner le moteur un petit moment, je constate que l’aiguille de température essaie, comme sur Titine, de franchir l’Everest au pas de course. Le ventilateur s’enclenche bien mais la coquine ne veut pas redescendre.
  • « Coupe le contact… ! Si ça se trouve, t’as plus d’eau … ! »

En effet, en ouvrant le bouchon, le niveau de liquide à rejoint les tréfonds du radiateur. Je refais le niveau et le collègue remet en marche. Toujours aucune fuite en vue… ! L’aiguille de température reprend son escalade de ouf pour se cantonner un peu en dessous de la zone rouge.
  • « Mets le chauffage avec le ventilo à fond… » disje avec l’assurance de celui qui connait par cœur le problème ainsi que sa solution (et pour cause… !)
  • « L’aiguille semble descendre un peu mais reste trop haute… ! »
  • « Pourtant le ventilo tourne bien … ! »

Mystère ? J’ouvre de nouveau le radiateur et constate la baisse de niveau. Mais où passe donc cette flotte… nom d’une pipe… !
  • « Peutêtre que le circuit de chauffage s’était vidé ? » avance timidement l’homme en bleu Peugeot !
  • « T’as sûrement raison… ! Je te remets un peu plus que le niveau pour compenser. Redémarre pour la laisser de nouveau chauffer … ! »

Cette fois, bien que l’aiguille, têtue comme une mule, aie cherché à rejoindre la zone interdite, le niveau du radiateur semble se stabiliser.
  • « Bon ! Par où tu passes pour rentrer ? » Disje avec une idée derrière la tête… !

On jette un œil sur une carte et je constate que, bien qu’habitant à l’Ouest de Lyon, l’homme à la 204 « toute patraque » va prendre la même route que moi.
  • « Ok ! On part ensemble et je te suis. J’ai du liquide en réserve pour le cas où tu en perdrais de nouveau… ! »

18h15 : Après avoir saluer notre ami Gilles qui va rester encore un peu, nous reprenons la route du retour.
https://img.over-blog-kiwi.com [...] 671_27.jpghttp://clu​b.caradisi​ac.com/nar​1955/priva​te-categor​y-0/photo/​59b2404936​cef+4f4-67​54376.html
https://img.over-blog-kiwi.com [...] 448_28.jpghttp://clu​b.caradisi​ac.com/nar​1955/priva​te-categor​y-0/photo/​59b240498b​a1c+17c-67​54377.html
Titine suit allègrement sa cousine à une vitesse proche de celle, déjà plusieurs fois citée, du sénateur grabataire. J’arrive à peine à passer en quatrième. Avantage : peu de chance de se retrouver à verser un impôt supplémentaire suite au croisement intempestif d’une boite à image, traitre et sournoise. Côté tableau de bord, tout baigne. L’aiguille de température reste bien sagement dans sa zone blanche, le voyant de charge s’allume toujours à demi-feu et la jauge à essence indique un niveau largement suffisant pour rentrer. Manquerait plus que les deux mamies se retrouvent éclopées en même temps… !
A trois reprises, le collègue s’arrête pour me signaler que l’aiguille se trouve juste en dessous du rouge, sans pour autant l’atteindre … ! La troisième fois, je décide de jeter un regard inquisiteur dans le radiateur après avoir retirer le bouchon avec moult précautions et un bon chiffon que je récupère dans mon fourbi arabe. Étonnamment, le retrait du bouchon ne provoque qu’un léger pshiiiit … ! Le niveau de liquide ne semble pas avoir bougé. Je touche les ailettes du radiateur et constate que celles-ci sont chaudes, mais sans plus puisque je peux presque y laisser les mains dessus.
  • « C’est pas normal ! » Disje au brave deuxcentquatriste.

Pour prouver ce que je dis, j’ouvre le capot de Titine et essaie, comme sur la 204, d’ouvrir le bouchon du radiateur. A peine desserré, j’entends nettement le bruit de la vapeur qui essaie de s’échapper, trop contente de trouver une issue pour rejoindre l’atmosphère. Je referme aussitôt. En touchant les ailettes de l’organe réfrigérant, je retire immédiatement mes patounettes car ces ailettes sont plus chaudes que ce que mon épiderme peut supporter.
  • « Tu vois ! »Lui disje ! « Nous avons fait le même parcours à la même vitesse et mon radiateur est beaucoup plus chaud que le tien, alors que mon aiguille reste dans la zone normale. Tu as un gros problème de circulation d’eau ! Les calories ne sont pas évacuées par le radiateur. C’est soit un problème de calorstat, soit un problème de pompe à eau »
  • « Ou de radiateur encrassé ! » trouvet-il bon de rajouter.
  • « C’est possible aussi ! Mais je pencherais plus pour une mauvaise circulation d’eau, vu que ton chauffage ne semble pas trop efficace et que tes durites ne sont pas bouillantes comme sur Titine… !
  • « Je demanderai à mon mécano de regarder ça » me ditil dépité !
  • « Tiensmoi au courant… ! ça m’intéresse ! Pour rentrer sur Lyon, je pense que ça devrait coller. N’hésite-pas à t’arrêter si ça monte trop… ! »

Sur ces recommandations, nous nous séparons car nous sommes proches d’Ambérieu en Bugey et c’est là que nos routes se séparent.
19h10 : Après avoir laissé le collègue se diriger vers Lyon, je suis de retours à la maison, très content de ma journée. Je n’ai pas pu dépanner la 204, mais le fait de rechercher une panne et d’avoir une approche très probable de la solution m’a fait monter mon taux d’Ocytocine.
Demain, avec ma chère et tendre épouse, nous prendrons Titine pour nous rendre à Saint Romain en Gal. Encore une bonne journée en perspective.
Que du bonheur…
Message édité par Nar1955 le 08/09/2017 à 09:02:37
Sujets relatif
n°18246333
daniel762
Profil : Pilote d'essai
  1. config
daniel762
Collections - succès argent messages
  1. Posté le 08/09/2017 à 15:37:50  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu crées le suspens, et tu ne conclus pas... Quelle est l'histoire si particulière de la 403 ?


---------------
Sécurité Routière oui, radars et répression automatiques non !
n°18246341
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 08/09/2017 à 16:45:23  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
daniel762

Oups... Excuse-moi pour cet oubli...
D'après ce qui est dit, c'est un modèle unique construit par les ouvriers de chez Peugeot et offert à l'ingénieur qui a créé la 403 pour son départ en retraite. Elle doit être la seule sortie en peinture métallisée avec intérieur cuire...
Message cité 1 fois
Publicité

n°18246410
daniel762
Profil : Pilote d'essai
  1. config
daniel762
Collections - succès argent messages
  1. Posté le 08/09/2017 à 19:47:56  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nar1955 a écrit :

daniel762

Oups... Excuse-moi pour cet oubli...
D'après ce qui est dit, c'est un modèle unique construit par les ouvriers de chez Peugeot et offert à l'ingénieur qui a créé la 403 pour son départ en retraite. Elle doit être la seule sortie en peinture métallisée avec intérieur cuire...
Afficher plus
Afficher moins



Merci !


---------------
Sécurité Routière oui, radars et répression automatiques non !
n°18246417
Peugeot 204
Lyonnais à vie.
Profil : Vétéran confirmé
  1. config
peugeot-204
Collections - succès argent messages
  1. Posté le 08/09/2017 à 20:27:50  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:hello: Bonsoir

Sa bouille me disait quelque chose :p
Au passage, très belle auto :love:


fullsizeoutput_1464Voir l'image en grand0 votefullsizeoutput_1461Voir l'image en grand0 vote


---------------
Ma collection de miniatures:
http://www.forum-auto.com/auto [...] t17638.htm
Ma titine:
http://www.forum-auto.com/auto [...] 392204.htm
Publicité

n°18246465
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 08/09/2017 à 22:32:16  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci Peugeot204 ...

n°18246765
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 09/09/2017 à 22:39:12  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Un week-end bien chargé (Partie 3) :
Samedi 26 août 2017 : Il est 19h30 quand j’apprends que les enfants, qui devaient arriver demain soir de Montpellier, arriveront en réalité… ce soir. Gloups… ! Cette arrivée précoce remet en question notre sortie à St Romain en Gal de demain. Je ressens comme une frustration, même si ma journée d’aujourd’hui a été au top… ! Ma chère et tendre et moi-même envisageons quand même de rejoindre notre association en début d’après-midi, juste après le déjeuner que nous prévoyons de prendre relativement tôt. Par contre, nous arriverons juste après le pique-nique auquel nous ne pourrons pas participer (hélas). Ouf… ! La balade de demain aura peut-être lieu quand-même… !
Dimanche 27 août 2017 : 14h00. Nous venons juste de déjeuner. Manger rapidement et à l’heure quand les enfants sont là relève de « mission impossible ».
  • « on va pas y aller… ? » me demande ma douce épouse.
  • « On a promis … ! »
  • « Il faut plus d’une heure ! On va arriver quand tout le monde sera parti … ! »
  • « Mais non … ! »
  • « Mais il n’y aura plus rien à voir … !
  • « On fera au moins acte de présence. Il vaut mieux y aller ! Surtout que la présidente a dit qu’elle m’amenait exprès des livres anciens sur les voitures… »

C’est ce dernier argument qui fait mouche.
  • « Bon, je me change et on y va… ! Par contre, il faudra prendre l’autoroute pour aller plus vite… ! » me ditelle !
  • « Évidemment … ! »

Ouf ! Qu’est-ce qu’il faut pas faire pour ne pas louper une balade Titinesque … ! Je regarde sur Google-Maps pour visualiser le temps que l’on va mettre…
ob_015285_​159b4516dc1066
Bon ! Les deux parcours proposés ont des inconvénients. Comme nous sommes le dernier dimanche d’août, jour où tous les vacanciers (et autres pignoufs de la route) décident de rentrer en même temps pour préparer la rentrée des classes et, connaissant bien la région, les deux parcours proposés ne me disent rien qui vaille. Je décide donc de faire un mixe des deux en prenant en compte que Titine n’aime pas l’autoroute, les embouteillages, les péages, la ville, les gendarmes couchés, les… ! Bon, j’arrête là ma liste à la Prévert. Il faut donc faire un choix ! J’opte pour une descente par l’A42 jusqu’à l’embranchement de l’A432, direction St EXUPERY, puis de reprendre l’A43 direction Lyon jusqu’à l’embranchement de l’A46, direction Vienne, Marseille puis l’A7 jusqu’à la sortie de Vienne…
ob_d6c8c5_​259b4516f30bf8
Ok… Ok… ! Je viens de dire que Titine n’aime pas les péages ni l’autoroute et je choisis précisément un parcours fait presque uniquement d’autoroutes à péages… Mais c’est çà ou rien. C’est le trajet qui doit nous permettre d’arriver avant 16h00, heure limite fixée par Madame… ! (Je ne peux pas lui donner tors sur ce coups là… !)
14h30 : Nous voilà en route. Je dois prendre encore de l’essence. Titine ne fera pas 200 kilomètres de plus avec ce qui reste dans le réservoir. La Gourde, que j’ai pris par acquis de conscience, indique une heure d’arrivée à 15h50.
14h45 : Nous quittons la station d’essence et cette fois, la denrée causante du pare-brise indique 16h04. Une fois sur l’autoroute, pas question de dépasser les 110 km/h, chose que je n‘avais pas pris en compte dans mon timing… Évidemment, ce foutu GPS ne nous indique pas la route que j’ai choisie, ce qui rend les prévisions de l’heure d’arrivée très aléatoires. Mais à chaque fois que je le contrarie et qu’il est obligé de recalculer le trajet, l’heure d’arrivée ne change pratiquement pas. Étonnant… ! Il faut dire que, parfois, entre deux parcours, il n’y a qu’une minute d’écart et que cette chose, toute sophistiquée qu’elle est, ne propose que le plus rapide des deux. Au fur et à mesure que nous avançons, nous arrivons même à gagner quelques minutes, alors que nous sommes sous la vitesse limite. Va comprendre Charles… ! Les autres automobilistes nous doublent en nous faisant des signes de sympathie (ou de compassion … ?). J’ai dit que rouler à 110km/h sur une autoroute limitée à 130 frôlait l’entrave à la circulation. Mais là, vu que la circulation est fluide, on gène personne.
16h01 : Nous arrivons à destination. Comment avons-nous fait pour arriver à l’heure… ? Mystère… ! Comme depuis quelques temps, ce brave petit cabriolet a un comportement exemplaire. Il reste juste un petit souci concernant le ralenti. Lorsque je fais un trajet un peu long à vitesse élevée (pour Titine), au relâchement de la pédale de droite, le petit 1300 tourne plus autours des 2000 t/mn que des 900 tours requis. Un grand coup sur l’accélérateur et, la plupart du temps, le régime revient tranquillement aux alentours de 1000 t/mn. Je n’ai encore trouvé aucune explication à ce comportement erratique, sauf une éventuelle entrée d’air due à une dilatation différentielle entre deux parties du carbu… Mais si c’est ça, je préfère pas toucher, car il vaut mieux ce défaut aléatoire, qu’un fonctionnement à la mors moi le n… comme j’avais avec l’ancien carbu qui traîne dans mon sous-sol (pas eu le courage de le satelliser… !). Dans le cas présent, alors que j’essaie de me garer à l’ombre sous un arbre, sur un terrain en pente et dans l’herbe, ce foutu ralenti refuse de rejoindre son régime normal. J’ai beau lui donner des coups de pied au c… à grand coup d’accélérateur, le régime revient toujours à 2000 t/mn. Tant pis, je coupe le contact ! Tout rentrera dans l’ordre quand Titine sera froide (enfin je l’espère… !).
Comme l’avait prévu ma chère et tendre, les invités commencent à plier les gaules. Nous arrivons quand-même à saluer la plupart des membres que nous connaissons bien, ainsi que notre ami Maurice, notre hôte. Nous en profitons pour faire un tour dans sa pépinière. Bien que trop court, nous passons un agréable moment.
17h30 : Nous sommes quasiment les derniers à rester. J’ai pu récupérer les livres que notre présidente m’a si gentiment amenés. Après nous être désaltérés, nous reprenons le chemin du retour. Cette fois, pas question de reprendre l’autoroute. C’est par le chemin des écoliers que nous allons rentrer. Je cherche les clefs de Titine et… Tiens ! Où les ais-je fourrées ? Je commence à flipper, car si je les ai laissées tomber, j’ai juste un hectare de terrain à fouiller. Ne voyant pas mon inquiétude, ma douce épouse se dirige vers le petit cabriolet blanc pour ranger quelques affaires. Je continue à fouiller mes poches et ma pochette… Mais macache… ! Je sens des sueurs froides me parcourir l’échine car je viens de réaliser que je n’ai jamais fait faire de double des clefs… Perdu dans mes réflexions, j’arrive au niveau de la portière avant, quand… miracle ! Les clefs sont restées sur le contact ! Ouf… ! Enfin, si on peut dire, car cet oubli aurait pu nous coûter cher, à savoir une disparition pure et simple de notre brave petit cabriolet. Rien que d’y penser, ça me fout la trouille ! D’ailleurs, j’ai droit à quelques remarques acerbes de ma douce épouse qui, comme moi, ne supporterait pas le vol de cette petite auto. Elle n’est pas remplaçable… !(Je parle aussi bien de la voiture que de l’épouse… !).
La route que nous décidons de prendre est plus ou moins à l’abri des bouchons (sauf la traversée de Vienne).
ob_722ab8_​359b4516fad856
Le retour se donc fait pénard, un peu en dessous des 90 km/h pour éviter les vibrations désagréables, sur une route tranquille avec juste ce qu’il faut comme chaleur.
19h00 : Il est temps qu’on arrive, car pour Madame, la fraicheur commence à être un peu trop au rendez-vous… Ah oui ! J’ai oublié de préciser que la capote est restée dans son logement sur tout le trajet. On est cabriolet ou pas… ?
Encore une belle journée, même si je dois rajouter encore près de 400 bornes au compteur de Titine sur ce week-end. Il va falloir penser sérieusement à la prochaine vidange ainsi qu’au remplacement du soufflet de cardan… ! Il faudra aussi remplacer la barre de toit centrale qui crée un pli disgracieux sur la capote… quand elle est mise… !
Mais tout ça, c’est une autre histoire et pour l’instant, ce n’est que du bonheur…

n°18247430
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 12/09/2017 à 13:29:50  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Réparation barre de capote - démontage:
Lundi 28 Août 2017 : Il est 16h00 et j’ai comme une envie de bricoler Titine. Une réparation s’impose à moi comme une évidence : changer la barre tordue de la capote. Vous savez ! Celle qui crée un pli disgracieux sur le toit de Titine quand, rarement je l’avoue, la capote est dépliée.
ob_31be52_​159b7c52a3c392
Je dis « changer » car j’ai eu la chance de pouvoir en récupérer une en très bon état chez un particulier. Le hasard fait bien les choses (parfois…). Tout a commencé lors du rassemblement du club le 16 juillet 2017. En me baladant sur le parc pour prendre des photos, je croise un visiteur intéressé par l’aspect de Titine qui attend sagement dans le coin réservé au membre du CMBA. Possédant lui-même une 304 cabriolet pour remise en état, on taille un peu la bavette et il me lâche :
  • « Tu sais pas où je pourrai trouver les boutons de fixation du couvre capote, des fois ? »
  • « Si… ! J’ai consulté des sites où j’ai trouvé des TENAX… ! » (C’est leur nom à ces boutons.)
  • « Ce serait sympa si tu pouvais me donner leur adresse… ! J’ai aussi quelques pièces qui pourraient t’intéresser dont une barre centrale de toit… !
  • « Super… ! ça m’intéresse en effet car la mienne est tordue. On s’appelle pour se voir ? »
  • « Ok ! T’as de quoi noter ? »

Oups ! C’est vrai que, comme d’habitude, je n’ai ni papier ni stylo sur moi. Je n’ai pas non plus de burin pour graver son numéro de téléphone sur la pierre. C’est ma grande fille, venue faire un tour avec mon petit-fils, qui me sauve la mise en récupérant les coordonnées de cet homme providentiel sur son smartphone pour les renvoyer sur mon portable (que je n’ai pas sur moi). « Pourquoi passer par ta fille » me direz-vous ? Ben parce que je suis néandertalesque et que j’ai encore moins de smartphone que de papier. J’ai seulement un téléphone qui ne me permet pas de prendre des notes, ni de me refiler la météo du jour, ni de me guider quand je suis paumé, ni de situer le dernier Pokémon à capturer… Un vrai téléphone quoi … ! Quelques jours plus tard, j’appelle ce brave homme et nous fixons un rendez-vous pour voir, à son domicile, ce qu’il me propose. Arrivé chez lui avec Titine, il me passe les restes d’une vieille capote avec la fameuse barre de toit, en bon état celle-ci. Nous discutons le bout de gras et me voilà reparti avec l’objet convoité. C’est super d’en avoir trouvé une bonne, car ça m’évitera de détordre l’autre. C’est donc cette nouvelle barre que je me propose de mettre en place à la place de l’ancienne en cette belle soirée du lundi 28 août… !
ob_5ee48d_​259b7c52b5101d
J’ai déjà fait cette manip des centaines de fois … dans ma tête, et c’est donc très confiant que je prépare les outils nécessaires pour les amener près du lieu de l’opération. Comme retirer la vis de fixation de la barre côté passager relève de l’utopie…
ob_67b189_​359b7c52b8c269
… j’ai la perceuse à porté de main avec une boîte de forêts de tous diamètres. Pour mémoire, je vous avais dit que cette vacherie de vis avait due être serrée avec un couple capable de faire tourner la fusée Ariane sur sa base. Je persiste dans ma comparaison car, malgré tous les dégripoils que j’ai pu asperger dessus, et même en y mettant la force de Hulk (ça, c’est quand je m’énerve), cette s….ie de vis ne bouge pas d’un poil. Je retente un essai… mais macache… ! Il ne se passe rien. La perceuse devient donc la solution ultime. Seulement voilà… ! Je ne sais pas si j’ai des forêts faits en acier à ferrer les ânes ou si cette vacherie de vis est en titane pur, mais l’opération perçage de la tête, qui devait me prendre quelques secondes, commence à emplafonner gravement le timing prévu. J’ai beau changer le diamètre du forêt à plusieurs reprises, ça n’avance pas… !
ob_b71f0a_​459b7c52bcd7b0
17h44 : ça y est… Après en avoir bavé pendant plus d’une heure (et oui, je suis têtu), la tête de la vis vient de lâcher et la barre est libre de ce côté.
ob_e0fc6e_​559b7c52c3eb24
Pour l’autre côté (côté chauffeur), la vis de maintien se desserre facilement. Il faut dire que c’est moi qui l’ai serrée la dernière fois quand j’ai changé la capote. J’avais pris la précaution de ne pas trop esquinter la tête et de ne pas la bloquer comme un malade.
ob_5747fb_​659b7c52c803bc
Une fois la barre libérée, je n’ai plus qu’à débrancher les deux câbles qui tirent dessus et servent à la relever quand on déplie la capote.
ob_2126c7_​759b7c52cecfa7
Il ne me reste plus qu’à faire glisser la barre hors de son logement en toile (cousu sur la capote).
ob_c982a6_​859b7c52d490ee
Dire qu’à l’époque, j’ai eu tant de difficulté à glisser cette barre dans cette gangue de toile… ! Pour la ressortir, ça devrait être un jeu d’enfant vu que la capote s’est assouplie depuis…
Sur ce coup là, j’ai été très, mais alors vraiment très très optimiste… Dès les premiers centimètres, je vois tout de suite que je vais en ch… comme un rameur… ! Ça coince… ! Quand je tire sur la barre par l’autre bout, la gangue de toile se plisse et bloque toute tentative de glissement supplémentaire… !
ob_8f5666_​959b7c52db5821
Mais quel est le glandu qui a cousu un passage aussi étroit ? Surtout que la barre à une partie soudée en bout, dans laquelle vient se visser la fameuse vis de fixation, et qui fait sur épaisseur… ! J’essaie d’y mettre du silicone en bombe mais rien à faire ! Ça veut pas glisser. Je ressors les quelques centimètres que j’ai rentrés (pas d’allusion graveleuse s’il vous plait… !) puis essaie de nouveau… ! Macache… ! J’ai toujours ce foutu pli qui se crée et qui bloque toute introduction supplémentaire. Heureusement, la capote a été chauffée au soleil toute la journée ce qui lui donne une certaine souplesse. Ça ne peut que m’aider… ! A un moment, j’envisage de faire sauter une des coutures de cette espèce de manchon pour élargir le passage… Mais en y regardant de plus près, la couture visée est précisément celle qui retient cette boucle de toile sur la capote. Je sens comme une certaine lassitude et le découragement m’envahit ! D'un côté, le neurone de la facilité me susurre : « laisse tomber ! Remet cette barre comme elle était… ! » D’un autre coté, le neurone bricoleur me houspille : « n’écoute pas ce vieux fainéant ! T’as jamais abandonné, tu vas pas commencer… ! ». Celui du moral à zéro étant absent, c’est celui du bricoleur fou que j’écoute… et je fais bien. Cela va faire une heure trente que je m’échine sur ce foutu montage quand, après avoir ressorti pour la vingtième fois les quelques centimètres qui avaient bien voulu rentrer, une nouvelle traction sur la barre la fait pénétrer d’une bonne dizaine de centimètres d’un seul coup. L’espoir renaît… ! En jouant sur le plissement de la capote entière, j’arrive, centimètre par centimètre à glisser cette salo…ie de barre.
19h30 : La barre est enfin extraite de son logement ! Ouf… ! J’ai du perdre 10 kg dans l’affaire, et ma tension nerveuse se relâche d’un seul coup. J’en pleurerai de joie… ! L’affaire n’est pas close pour autant car maintenant, il va falloir remettre la bonne barre, celle qui n’est pas tordue… ! Mais l’heure du repas a sonnée. Je verrai ça demain… !
Message édité par Nar1955 le 12/09/2017 à 13:58:35
n°18247506
JMF67
Profil : Membre
jmf67
Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 12/09/2017 à 18:38:58  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Hello Nanar

Tu nous laisse tomber comme ça en plein suspens pas glop, ben je vais attendre la réintroduction de la barre à Nanar hé hé :w:

Je vois que comme moi tu utilise un vrai téléphone !!!!

@ d'main pour la suite de l'aventure

 :coucou: JM

n°18247636
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 12/09/2017 à 23:01:07  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
@JMF67

T'en fais pas... La suite ne va pas tardé d'arriver...

n°18247712
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 13/09/2017 à 12:03:00  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Réparation barre capote – Partie 2 :
Mardi 29 août 2016 : Il est 14h00 quand je décide de me remettre au boulot sur Titine. Il faut mettre en place la nouvelle barre qui soutient la capote en son milieu. En comparant celle que j’ai enlevée hier et la nouvelle, je vois une nette différence…
ob_6bf206_​159b9024db4e9d
L’ancienne, qui était en place lorsque j’ai adopté Titine et qui se trouve en arrière plan sur la photo, présente une certaine déformation, voire, une déformation certaine… ! Comment Monsieur gougnafier, ex propriétaire (ou garagiste), a-t-il pu laisser cette barre dans cet état alors qu’il avait essayé de maquiller tout le reste ? Mais me lamenter devant ce constat déplorable ne sert à rien et surtout, ça ne fait pas avancer le Schmilblick. Il me faut renfiler la nouvelle barre dans la gangue de toile d’où j’ai extrait l’autre. J’ai comme le sentiment que ça ne va pas être de la tarte car, même si le côté rectiligne du nouvel élément semble mécaniquement plus aisé à faire pénétrer, il n’en reste pas moins que le passage est toujours aussi étroit et que la forme des embouts de la barre sont exactement les mêmes sur celle-ci. Afin de ne pas corser la difficulté (je ne suis pas maso… !), je retire un des deux câbles qui m’ont été donnés avec (du côté ou je vais introduire la barre).
Je commence donc par essayer de faire rentrer papa dans maman euh… la barre dans la coulisse. En terme couturier, c’est comme ça que s’appelle ce bout de tissus dans lequel glisse, si elle le veut bien, la barre. On en apprend tous les jours… ! Seulement voilà, si j’en ai bavé pour sortir l’ancienne, c’est pas mieux pour rentrer la nouvelle… ! Réfléchissement nanar … ! Si ça veut pas rentrer, c’est peut être à cause du bord saillant que forme la partie rapporté et soudée de la barre, celle où se trouve le filetage pour la vis de fixation ?
ob_00fb36_​259b9024ed998f
Je tente donc de masquer cet angle en l’enrobant avec du scotch d’électricien…
ob_f0e353_​359b9024f8136a
Nouvel essais… ! C’est pire, car ce bout de scotch augment le diamètre de l’ensemble, ce qui nuit encore plus au passage dans cet orifice étroit… ! (Ne vous y trompez pas, je suis dans la mécanique… canaillous va… !).
15h30 : Le canard est toujours vivant, autrement dit, ma barre n’a pas dépasser les 5 centimètres de pénétration… ! Ça commence à me courir sur l’haricot… ! J’ai abandonné le bout de scotch et tout autre artifice partant du principe que, quand j’ai remplacé la capote il y plus de 2 ans, la barre était rentrée sans… ! Soudain, du tréfonds de la masse obscure qui me sert à réfléchir (appelons ça un cerveau…), me vient un début de solution que je n’avais pas encore envisagée… ! Et si je barbouillais ma barre avec du savon … ? Pas la peine de vous marrer… ! Je sais que certains d’entre vous avait la solution depuis quelques temps déjà … ! Mais moi, j’ai le cerveau lent … ! C’est pour ça que ma femme me dit que je plane souvent… ! Je prends donc un savon qui traîne dans la buanderie et, après l’avoir bien mouillé, j’en badigeonne la barre sur toute sa longueur. Je refais une tentative et là… miracle, la barre coulisse sans trop d’effort ! Mais pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ?
ob_a7c602_​459b9024fc9837
Il me reste à remettre la barre en place et régler les câbles de tension. Pour la fixation de la barre, je fouille dans ma caisse à glutes et trouvent deux vis identiques au bon pas et au bon diamètre mais trop longues. Qu’à cela ne tienne… ! Je trouve un écrou qui va bien et le boulonne pour que la partie fileté jusqu’à l’écrou soit à la bonne longueur. Il ne me reste plus qu’à donner un coup de scie à raz l’écrou. En retirant ce dernier, les bavures du coup de scie du début de filetage sont supprimées.
ob_37bf6c_​559b90250218f2
ob_390df8_​659b9025070371
Une fois la barre fixée, je retire les différents câbles pour mieux les replacer et tendre la bâche comme il faut… !
ob_175836_​759b90250b6f44
ob_47d981_​8a-copier59b9025110d3d
ob_61fd15_​959b9025164b5b
Évidemment, vous vous doutez bien que les Gremlins, qui n’ont pas pointé le bout de leur nez depuis le début de cette intervention, ne pouvaient pas s’empêcher de me faire une vacherie… ! C’est en retirant la poignée qui sert à manœuvrer la capote et sur laquelle il faut tirer comme un malade pour bloquer les fixations de cette même capote, qu’un des deux écrous cages servant à fixer cette poignée met les voiles à l’intérieur de la structure en tôle rigidifiant l’avant du toit toilé. Et m…. ! Dans un premier temps, je me dis qu’avec mon petit aimant, je vais pouvoir le récupérer. Le trou n’est pas gros mais l’aimant arrive à passer à l’intérieur de la structure. Hélas ! Impossible de chopper ce foutu écrou cage… ! Alors là, c’est pas glop du tout, car sans ce dernier, impossible de remettre la poignée, et sans poignée, le clipsage de la capote va être une vrai galère. Que faire… ? Trouver un autre écrou dans ma boîte miracle ? Peu probable… ! J’essaie quand même mais je fais choux blanc. Réfléchissement nanar … ! C’est la deuxième fois aujourd’hui que je sollicite ma matière grise. Pourvu que je ne fasse pas une saturation neuronale… ! C’est le neurone ‘ bricolage bâtiment’ qui vient à ma rescousse. « T’as qu’a utiliser une cheville moly… ! ». C’est vrai que ces chevilles sont idéales pour les matériaux creux, ce qui est le cas là. Je cherche dans ma grosse caisse où se trouve toute ma réserve de boîtes de vis… ! Manque de bol, j’ai bien des chevilles de ce type mais pour des épaisseurs de matériau allant de 1 à 3 centimètres. Reste plus qu’à foncer chez brico truc pour acheter une cheville pouvant se bloquer sur un petit millimètre (l’épaisseur de la tôle).
Arrivé au magasin, je cherche dans tous les présentoirs mais impossible de trouver la bonne cheville. J’arrive cependant à dénicher quelque chose d’approchant. Je décide de compenser le manque d’épaisseur de ma tôle en intercalant une ou deux rondelles. Pour compléter le tout, et comme je suis dans le rayon visserie, j’achète une vis à tête hexagonale qui remplacera la vis à tête cruciforme de la cheville. Pourquoi me direz-vous ? Ben pour conserver la symétrie par rapport à l’autre vis dont l’écrou cage est resté sagement à sa place et parce qu’il est plus facile d’assurer un bon serrage avec une clef 6 pans de 8, plutôt qu’avec un tournevis cruciforme.
ob_6cf029_​1059b90251ab6e1
L’avantage de brico truc, c’est que je peux acheter tout à l’unité, ce qui limite les frais, surtout que je ne suis pas sûr que ça va fonctionner.
De retour à la maison, j’essaie de glisser la cheville dans le trou… ! Évidemment, celle-ci a un diamètre légèrement supérieur à l’orifice ce qui fait qu’elle ne rentre pas. Décidément… ! Bon ! Un petit coup de perceuse et l’affaire est dans le sac. J’arrive à rentrer la cheville et, à l’aide de la pince spéciale, je la serti à sa place. Reste plus qu’à tout remonter… !
ob_8426d1_​1159b902521084c
ob_078165_​1259b9025259a0f
Côté remontage, tout se passe bien … pour une fois ! La fixation de la poignée ne pose pas de problème et, après avoir tendu correctement les câbles, régler la position des crochets de blocage de la capote et remis tous les joints en place, le résultat ne me semble pas si mauvais.
Avant remplacement de la barre…
ob_f446bd_​1359b90252a1568
ob_655471_​1459b90252e508d
Après intervention…
ob_7ad8c5_​1559b902534dd11
ob_94078f_​1659b902539af6a
Ce qui est sûr, c’est que je n’ai plus ce pli disgracieux au milieu du toit et qu’au niveau de la casquette, la capote est bien en place. Je n’ai donc pas galéré pour rien… ! Que du bonheur…

n°18248670
JMF67
Profil : Membre
jmf67
Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 15/09/2017 à 18:07:14  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour Nanar

Y'a pas photo superbe réparation ça fait de suite plus sérieux cette capote bien tendu sans ce vieux pli pas beau, et le finition au dessus du pare brise !!!! nickel t'es un vrai chef :bien:

Nanar électronicien mécanicien sellier :fuck: ça va te faire une superbe carte de visite :crazy:

bon WE

JM sauveteur de Berlingo pas rigolo

PS: je viens de récupérer la caisse de mon bolide :bounce: j'suis super content mais bon diou y'a du taf

n°18248829
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 16/09/2017 à 06:45:46  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour JMF

Merci pour ce commentaire et bon courage pour la restauration de ton bolide. Tiens moi au jus en particulier... Pour moi, dimanche, c'est road book avec Titine (sans doute sous la pluie comme l'an passé...). Bon week-end à toi aussi
Message cité 1 fois
Publicité

n°18249233
Kenshiro79
Profil : Pilote
  1. config
kenshiro79
Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 17/09/2017 à 11:58:36  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Joli boulot, bravo :jap:

n°18249234
JMF67
Profil : Membre
jmf67
Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 17/09/2017 à 11:58:48  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nar1955 a écrit :

Bonjour JMF

Merci pour ce commentaire et bon courage pour la restauration de ton bolide. Tiens moi au jus en particulier... Pour moi, dimanche, c'est road book avec Titine (sans doute sous la pluie comme l'an passé...). Bon week-end à toi aussi
Afficher plus
Afficher moins



Salut copain Nanar

Ha les balades au road book j'adore, j'aime pas jouer à la queue leu leu je parle de voiture évidement.

Bonne balade capoté snif snif

n°18249716
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 19/09/2017 à 06:59:24  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Avant le Road Book, il y a eu d'autres balades d'autres balades; ça n'arrête pas ....

n°18249717
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 19/09/2017 à 07:03:09  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
DOUBLE RASSEMBLEMENT : (partie 1)
Dimanche 3 septembre 2017 : Une belle journée en perspective puisque c’est le rassemblement de Verna. C’est un des évènements de l’année que je ne veux pas louper. Ce rassemblement est sans doute le plus important de la région car il regroupe un peu plus de mille véhicules sur deux jours avec un bon nombre de stands ayant un rapport avec la voiture ou le vintage. Un vrai paradis pour amateurs de vieilles caisses… !
ob_9e46cc_​159c0a503e1f5d
D’habitude, nous y allons en groupe, mais cette année, ça s’est mal goupillé. Ceux du club qui voulaient s’y rendre étaient libres hier mais pas moi (repas de famille) et aujourd’hui, tous sont allés à la monté historique de Villereversure sur laquelle je n’ai pas souhaité inscrire Titine… Je ne tiens pas à la casser sur une simple sortie de route…
Normalement, j’ai tout mon temps et je ne suis pas obligé de me lever tôt, mais allez savoir pourquoi, je suis debout depuis 5h50. Je vais pour prendre mon petit déjeuner quand une idée me traverse le cortex cérébral. Nous sommes le premier dimanche du mois de septembre et je sais que chaque premier dimanche, il y a un rassemblement à Sathonay Village. Et si je faisais les deux… ? Comme je pars seul et qu’il est tôt, rien ne m’en empêche… ? Un petit coup d’œil chez Monsieur Google pour voir le trajet… ! Bon ! Sathonay et Vernas sont complètement à l’opposé… (Vernas prends un « S » chez Google … ! Étonnant … !).
ob_fe5fc4_​159c0a5056c8d2
Tout bien réfléchi, ça va être super… ! Je vais faire une chouette balade et dans le même temps, participer à deux rassemblements. Une bonne journée en perspective… !
Une fois dehors, je m’aperçois que le fond de l’air est frais. Le thermomètre extérieur de la maison indique 5,9 degrés à l’ombre. Bon ! Comme depuis la réparation de ma barre de capote, j’ai laissé celle-ci dépliée, Je décide, pour une fois, de prendre la route avec le toit vinyle en place. Je quitte la maison, non sans avoir programmé la Gourde pour qu’elle me guide jusqu’à la mairie de Sathonay village sans passer par l’autoroute.
Il est étonnant comme les sons changent entre un déplacement capoté ou non… ! Titine émet une foultitude de petits bruits, tous plus ou moins suspects et à l’origine inconnue quand la capote est mise. Il faut dire que, en version cabriolet, le profile et la taille du pare brise de cette petite auto a une fâcheuse tendance à transformer le blizzard, produit par la vitesse de déplacement, en un véritable cyclone à l’intérieur de l’habitacle. Pas question de laisser traîner une feuille de papier ou un objet léger sur le siège passager (même par terre). Ce dernier irait directement rejoindre dame nature après quelques loopings désordonnés. Toujours dans cette version de conduite, Titine émet quelques décibels non négligeables au niveau des capteurs acoustique que sont nos esgourdes, masquant tout autre bruit émanant de la mécanique ! Étonnement, et je ne saurai expliquer pourquoi, les bruits extérieurs sont amplifiés au point d’entendre les chants d’oiseaux ou la conversation des passants quand on est en ville. C’est peut être ça qui fait le charme du cabriolet… ? En attendant, je roule capoté, et le Dieu RA, qui commence à bien monter au zénith, commence à chauffer l’habitacle de façon exagéré. Arrivé à St Marcel, je n’y tiens plus. La frustration de rouler vinylé, plus la chaleur de l’habitacle, me poussent à m’arrêter sur le bord de la route pour replier l’élément noir qui nuit à mon plaisir. Bon ! C’est vrai qu’une fois dehors, le deuxième responsable de mon arrêt me semble beaucoup moins en cause. Le fond de l’air est encore frais, bien que nettement plus supportable qu’au départ. Une fois reparti, je suis presque sur le point de regretter ce changement de mode de conduite. Mais, malgré un petit air frais issu directement de Scandinavie, le plaisir de rouler casquette au vent prend le dessus. Je ne regrette rien, car lorsque j’arrive à Sathonay, une douce chaleur se fait sentir et mon bonheur est total.
Je n’ai aucune difficulté à trouver le lieu du rassemblement car la Gourde qui Parle toute Seule, qui me bassine les manettes depuis le départ, m’a fait rejoindre l’adresse exacte.
9h45 : Un préposé à la circulation, à moitié absent, en chasuble jaune et s’ennuyant profondément, m’indique qu’il faut faire le tour du pâté de maison pour rentrer sur le parc par une autre issue. Je m’exécute, et en effet, je rejoins un certains nombres d’anciennes qui, comme Titine, viennent posées pour la postérité. Un autre quidam, préposé lui au placement, me guide vers un emplacement, dans l’herbe, à côté d’une Traction.
ob_b52903_​359c0a505ad3b4
Je tombe immédiatement sur quelques amateurs et nous engageons la conversation autour du petit cabriolet. Puis je décide de faire un peu le tour du parc pour admirer les belles présentes. Je ne pensais pas qu’un rassemblement mensuel pouvait attirer tant de jolies voitures. Je ne sais plus où donner de la tête. Je suis comme un gamin dans un magasin de jouet avant Noël. De plus, le cadre de ce rassemblement est magnifique… !
ob_9b1ac7_​459c0a505e9c43
ob_57e174_​559c0a506601a1
ob_f7a925_​659c0a506a3895
ob_68967c_​759c0a506e6ac8
Parmi tous ces beaux joujoux, il y a une belle collection de 2CV…
ob_f2219c_​859c0a5073757b
… De mini …
ob_277f22_​959c0a507b830b
… de Porsche …
ob_aed5c7_​1059c0a50804be9
… de belles américaines…
ob_c343bf_​1159c0a50855b9a
ob_335bb9_​1259c0a508991e7
ob_b3dfd8_​1359c0a508ed9f4
ob_c6e610_​1459c0a50939f66

… Des très anciennes …
ob_3e5b82_​1559c0a5097c452
ob_33ee1e_​1659c0a509bc38f
… Des petites anglaises…
ob_fbbd49_​1759c0a50a0af00
ob_b99382_​1859c0a50a48dee
… Des françaises bien de chez nous … etc !
ob_d8e5b2_​1959c0a50a8521a
ob_444c8e_​2059c0a50ac0e43
ob_da99d9_​2159c0a50b07434
ob_ab7801_​2259c0a50b59ee2
Une vraie caverne d’Ali Baba pour collectionneurs et amateurs de belles voitures ! Impossible de retranscrire ici tout ce que mes yeux admirent. J’interpelle, je discute, je partage avec des propriétaires et passionnés de toutes sortes. Pour garder le souvenir de tout, mon appareil photo n’arrête pas de mitrailler … ! Pourtant, je n’arrive pas à tout prendre, car ça rentre et ça sort sans arrêt. Il suffit de revenir à la même place pour constater que les modèles ont changé…
ob_c29f30_​2359c0a50bc6627
ob_43aa33_​2459c0a50c0c607
11h40 : Après plus d’une centaine de clichés, je décide de quitter ce lieu paradisiaque pour l’autre, c’est-à-dire Vernas ! Je reprogramme ma Gourde et me voilà de nouveau sur la route… Il fait un temps magnifique et ce trajet est un vrai plaisir …
Un petit coup d’œil au tableau de bord me fait prendre conscience que je n’arriverai pas à destination avec ce qui reste dans le réservoir. Pour confirmation, je retire mes lunettes de soleil et constate que le compteur journalier indique presque 300 kilomètres. Une petite halte sur une station pour alimenter Titine s’impose en urgence … ! Je ne tente pas de trouver la station la moins chère car une panne me gâcherait quelque peu la journée, même si ça devait rajouter une anecdote de plus. J’aurai dû faire le plein avant de partir… !
ob_819997_​2559c0a50c47148
Après avoir versé ma cote part à l’état, aux actionnaires et de façon marginale, à la compagnie pétrolière, je reprends la route !
... A suivre ...

n°18249718
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 19/09/2017 à 07:06:05  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
DOUBLE RASSEMBLEMENT (PARTIE 2)

...suite ...


12h22 : Vernas… me voilà ! Comme les autres années, il faut faire la queue pour atteindre le parc… Mais je m’en fou ! Titine tourne comme une horloge et je n’ai plus, contrairement aux années précédentes, de problème de surchauffe à l’arrêt ou de ralenti tellement instable que le concerto à 3 pieds reste la seule solution pour ne pas caler, ni s’emplafonner celui de devant (en roulant au pas) ou de derrière (à l’arrêt en côte). Cette année, tout baigne et c’est très serein que je patiente dans la longue file d’attente. D’autres ont eu moins de chance (je suppose) car une Aronde semble ne pas avoir pu atteindre le terrain d’exposition et se retrouve garée, capot levé, à 50 mètres de l’entrée.
ob_b1e9db_​2659c0a5b082b2a
12h39 : Je coupe le contact. Les placeurs ont trouvé une place pour Titine dans un coin qui ne me convient pas trop …
ob_4eedfc_​2759c0a5b1cdaa3
ob_c0b0eb_​2859c0a5b225ec9
Elle me semble trop à l’écart du vrai parc… Tant-pis ! Cela ne doit pas gâcher mon plaisir ! Comme à l’accoutumé, je récupère mon appareil photo et commence à déambuler au milieu des allées où sont exposées plusieurs centaines de plus ou moins belles autos (il en faut pour tous les goûts… !). Le décor est moins chouette qu’à Sathonay (allez garer plus de 500 voitures dans un parc de mairie … !) mais ici, la fête bat son plein.
ob_4f1134_​2959c0a5b26db8a
ob_047123_​3059c0a5b2d7424
ob_f22720_​3159c0a5b382df5
ob_c10b3b_​3259c0a5b3cf72e
ob_b13bef_​3359c0a5b43bcee
ob_ee920a_​3459c0a5b493a13
C’est sur une dizaine d’allées et de zones réservées que s’étalent les autos, offertes aux regards de milliers de curieux, d’amateurs confirmés ou novices, ou de collectionneurs plus ou moins fous… ! Il y a aussi une foultitude de stands que je prévois de visiter par la suite pour rechercher quelques pièces qui manqueraient à Titine, comme des bras d’essuie glace conformes à l’origine (et pas ceux d’une berline, coupés et ressoudés par M. Gougnafier), des fixations arrière pour le hard-top et sans doute des joints de portières que je n’ai pas encore pu remplacés. Pur l’instant, je vadrouille dans les allées pour en prendre pleins les yeux. Quel beau spectacle… ! Je commence par photographier tout ce que je vois, et ça n’arrête pas. Là aussi, les voitures entrent et sortent et voir tout relève de l’utopie. Ce qui est bien avec la photo, c’est qu’on peut revenir sur des petits détails à tête reposée (a condition de prendre les clichés sous le bon angle, ce qui n’est pas toujours le cas). C’est en prenant ces photos que j’entends un placeur dire, dans son talkie-walkie :
  • « Il reste 2 places pour des cabriolets. »

Je lui tombe aussitôt sur le paletot pour tenter de réquisitionner une de ces places.
  • « Quel type de cabriolet ? » me dit le brave homme.
  • « Une 304 … ! »
  • « Ah ! On préfèrerait une anglaise… ! »

Je ne sais pas pourquoi mais d’un seul coup, je le trouve beaucoup moins brave.
  • « J’ai vu qu’il y avait une caravelle et une 403 cabriolet làbas… ! » lui dis-je pour justifier ma demande.
  • « Bon ! Vous êtes garé où ? »
  • « A l’entrée làbas … ! »
  • « Allez la chercher et vous repasserez vers moi … ! »

Sans qu’il le sache, sa cote d’amour vient de reprendre quelques points. Je fonce retrouver Titine, abandonnée dans cette entrée un peu glauque, puis roule le plus rapidement possible vers mon placeur conciliant, en tenant compte que le piéton est roi dans cet espace. Et des piétons, c’est pas ce qui manque… ! Après quelques minutes de slalom sans faire tomber des quilles, j’arrive à sa hauteur. Il m’indique le passage pour rejoindre mon nouveau lieu de stationnement. C’est donc à côté de la belle 403 que Titine va passer l’après-midi, parmi d’autres cabriolets (pas tous britishs).
ob_f7320d_​3559c0a5b510a7d
ob_7f5731_​3659c0a5b57d3a1
ob_3c9360_​3759c0a5b64b037
ob_f1f884_​3859c0a5b69e2cd
ob_f21950_​3959c0a5b85eeb3
ob_178c5d_​4059c0a5b8c63e6
Après quelques clichés des lieux, je redescends me balader à travers une collection de SIMCA…
ob_d1efb3_​4159c0a5b91d100
ob_495ca3_​4259c0a5b966896
Puis vers les américaines…
ob_9f9a46_​4359c0a5b9d2801
ob_513d8d_​4459c0a5ba41b00
ob_85220d_​4559c0a5ba9a657
ob_8281c3_​4659c0a5bb01a5c
Au détour, je croise une belle Rolls-Royce couleur brun -Or…
ob_6f6812_​4759c0a5bb7819c
Quelques Ferrari et Maserati…
ob_ac52f7_​4859c0a5bbcc562
ob_46909b_​4959c0a5bc27a8d
… Une expo de bolides de course … etc !
ob_e115a3_​5059c0a5bc95831
Enfin ! Toutes les citer prendrait trop de temps et de place… Désolé pour ceux qui me liront et qui ne retrouveront pas leur Bibiche, Mémère, Titine et autre petit noms charmant, dans la description sommaire de cet amoncellement de caisses bigarrées et plus ou moins bien retapées. Elles sont sûrement dans les 280 photos que j’ai prises.
Il est 12h45 et je commence à avoir la dalle… ! J’essaie de voir côté plateaux repas… mais je fais demi-tour immédiatement. La queue est tellement grande que les derniers auront le droit au souper (s’ils ne tombent pas raide d’inanition d’ici là). Je me rabats vers le seul autre point de ravitaillement à savoir… une crêperie ambulante. La aussi il y a une queue digne des années de pénurie que nos parents ont sans doute connues pendant la guerre, mais la file semble avancer plus vite. Semble seulement car au fur et à mesure que j’avance, je m’aperçois que seule une crêpière fonctionne. Il n’y a plus de gaufre et l’autre crêpière est en panne. Il y a bien une gaufre qui traine sur un coin de table et qui me conviendrait bien, mais la tenancière refuse de me la céder. Elle se l’ait réservée et m’explique qu’elle traine là depuis plus de deux heures. Bon ! Je continue de faire la queue tout en discutant avec deux comparses qui comme moi, commencent à avoir les crocs.
A suivre ...

n°18249719
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 19/09/2017 à 07:07:26  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
DOUBLE RASSEMBLEMENT (PARTIE 3)


15h00 : Après avoir ingurgité deux crêpes au sucre, je reprends ma visite du parc, puis décide de faire le tour des exposants de pièces détachées. Leur grand nombre me laisse présager que je vais trouver mon bonheur… Au passage je croise la sœur jumelle de Titine…
ob_da13b6_​5159c0a60a26d49
A part un intérieur marron, elle lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Je remarque que son tableau de bord porte un petit voyant rouge, là où celui de Titine n’a qu’un trou. Je vais peut-être enfin savoir à quoi sert cet emplacement et compléter le tableau de mon petit cabriolet. J’attends les proprios quelques minutes mais personne ne se pointe. Tant pis, je vais pas poireauter là jusqu’à la Saint Glinglin… ! Je repars donc vers les stands et commence à farfouiller. Il y a de tout, et le démon du bricolage me titille pour acheter des tas de trucs qui me seraient bien utiles. Hélas, le Saint « fait des économies » retient mon bras (et mon porte monnaie). En passant entre deux stands, j’aperçois la petite sœur de Titine qui met les voiles.
ob_918d13_​5259c0a60b65a8d
Oups… ! Vu que pour sortir du terrain, c’est pire que la circulation sur le périf aux heures de pointe avec un gros carton, je me dirige vers elle tranquillement. J’interpelle les propriétaires, un couple beaucoup plus jeune que moi, et pose quelques questions. C’est là que j’apprends que le voyant en question n’est autre que celui d’une fausse (ou vraie ?) alarme, gadget qui ne devait pas exister à l’origine ou, si il a existé, a été retiré de Titine. C’est peut-être ce qui explique le nombre de fils débranchés que j’ai trouvés en farfouillant sous le tableau de bord… ? J’en profite pour jeter un œil sur le type de bras d’essuie glace qui équipe ce modèle. Ils sont chromés comme ceux que j’ai pu voir sur Internet à prix d’or. Je repère aussi la longueur de ceux-ci avec les doigts de ma main. Pas très précis comme mesure mais ça devrait le faire… ! Je laisse ces braves gens et retourne dans le magasin de pièces détachées à ciel ouvert.
16h30 : Je déniche un bras d’essuie glace qui semble correspondre à celui qui devrait équiper Titine. Hélas, il n’y en a qu’un! Je le prends quand même car sait-on jamais… je pourrai trouver son petit frère à l’occasion d’un autre rassemblement, ou aujourd’hui, sur un autre étal. Par acquis de conscience, je retourne immédiatement vers Titine pour voir si j’ai le bon modèle en main… !
Oups… ! La longueur de ce bras est bien la bonne (mon système de mesure n’est donc pas si mauvais), mais la courbure du bout est dans le mauvais sens… ! Celle-ci dépend de l’endroit où se trouve la position repos des balais sur le pare brise. Les miens s’arrêtent en regardant à gauche (c’est une voiture de prolétaire) alors que celui que j’ai en main est fait pour un véhicule dont les balais s’arrêtent à droite. C’est pas de bol… ! Je retourne vers mon vendeur et vérifie dans son stock s’il a l’objet convoité… ! Loi de Murphy oblige, ceux qui tournent à droite pour balais gauchistes sont trop long et ceux de la bonne longueur tourne à gauche pour balais Lepénistes… ! Je rends celui que j’ai acheté en m’excusant et m’oriente vers les autres stands avec en tête cette nouvelle donnée. Hélas, après 45 minutes de recherches intensives, je rentre bredouille… ! Encore un truc que je vais avoir du mal à trouver… !
17h05 : Il est temps pour moi de rentrer à la maison. Vu la longueur de la file d’attente pour rejoindre la sortie, ça va pas être de la tarte. Je profite de cette remonté de file pour faire quelques derniers clichés…
ob_9da296_​5359c0a60bc8d37
ob_3161fa_​5459c0a60c5917f
ob_0f5c57_​5559c0a60ccdc20
ob_c04be2_​5659c0a60d3b8b3
ob_414775_​5759c0a60dace42
ob_b1fee7_​5959c0a60e0866e
Heureusement, l’emplacement où est garée Titine est proche de la sortie. Je vais peut-être gagner du temps…
18h30 : Je suis de retours à la maison, fatigué peut-être par la position d’homo erectus que j’ai tenue toute la journée, mais heureux d’avoir vu ce que j’ai vu. Être seul sur ce genre de manifestation a sans doute du bon… ? Je replace Titine sous sa bâche avec un peu de nostalgie, mais très content de son comportement exemplaire sur route. Que du bonheur
Message édité par Nar1955 le 19/09/2017 à 07:14:06
n°18250219
JMF67
Profil : Membre
jmf67
Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 20/09/2017 à 20:15:50  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Coucou

Se lever à 5H50 un dimanche pour pouvoir faire deux rassemblements avec comme fil rouge Titine :voyons: ça ressemble furieusement à une addiction !!!!

Attention Nanar attention !!!! :hello:

n°18250221
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 20/09/2017 à 20:20:18  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Coucou JMF

C'est grave docteur ? J'ai peur car j'en ai encore sous le coude...
Message cité 1 fois
n°18250458
JMF67
Profil : Membre
jmf67
Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 21/09/2017 à 17:52:55  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Nar1955 a écrit :

Coucou JMF

C'est grave docteur ? J'ai peur car j'en ai encore sous le coude...
Afficher plus
Afficher moins



Coucou

Grave grave ?? ça dépend c'est plutôt une maladie seine qui ne ruine que la santée du porte monnaie, mais le problème c'est surtout la moitié qui partage ta vie, de temps à autre elle en a peut être ras le bol de toute ces sorties autos.

Moi je ne vie plus que pour ça, bagnole bagnole bagnole etc.... alors de temps à autre ça coince un ch'tit peu. :gun:

Mais bon :up:

n°18250478
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 21/09/2017 à 19:05:43  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
JMF67

Je vois que nous rencontrons les mêmes difficultés créées par la même passion... Mais je fais avec ... Ah passion...! Quand tu nous tiens...!

n°18251118
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 23/09/2017 à 21:22:32  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
SORTIE A ARTEMARE :
Dimanche 10 septembre 2017 : Aujourd’hui, c’est le rassemblement d’Artemare…
ob_80b134_​159c6b46c565c2
M’y rendre avec Titine me titille franchement l’aire Tegmentale ventrale. J’entends certains d’entre vous émettre des critiques :
  • « Mais t’arrêtes pas… ! T’as déjà fait une super balade la semaine passée ! De quoi tu te plains… ? Tu vas finir par faire plus de bornes qu’un 35 tonnes qui fait le trajet Moscou – Casablanca tous les mois… ! »

Et moi de vous répondre :
  • « Quand on aime, on compte pas … ! De plus, c’est seulement pendant les mois d’été, de mars à novembre… ! En dehors de ça, je ne sors pratiquement pas l’hiver… ! »

Artemare fait partie des quelques sorties que je n’aime pas louper.
ob_3e9310_​259c6b46e4c97a
Il y a 3 jours, notre président (pas celui qui glande à l’Elysée mais celui du CMBA) a lancé des invitations par SMS pour savoir qui, parmi les gens du club, désirerait faire cette balade. Je lui ai répondu que ça dépendrait de la météo. Ce qui m’inquiétait, c‘est que cette dernière a bien changé depuis ma dernière sortie. De plus, pour cette semaine, les prévisions étaient plutôt pessimistes (pour ceux qui, comme moi, aiment rouler découvert avec une voiture qui ne prend pas l’eau). En fait, ça caille grave depuis deux ou trois jours et ça ‘drache à donf’, comme dirait un jeune de la banlieue de Berque plage. En clair, il pleut comme vache qui pisse… ! Cependant, hier, en consultant Monsieur Internet, j’ai repris espoir. Les météorologistes annoncent un temps couvert avec peu de risques de voir Zeus lâcher les vannes. Coup de bol pour l’organisateur du rassemblement, car pour demain, lundi, la météo prévoit du beau temps… pour les gastéropodes, les batraciens et les jardiniers en manque de flotte. Sa petite fête passe donc juste entre deux périodes pluvieuses.
Tant pis pour les nuages ! Pas de pluie aujourd’hui et une invitation du CMBA suffisent à me décider. N’ayant pas eu vent des réponses au SMS de notre cher président, j’ignore combien de voitures du club seront présentes ! De mon côté, je me prépare pour rejoindre notre QG à 9h30, heure du rendez-vous, avec un départ en groupe prévu à 10h00.
9h10 : Pour une fois, je suis prêt en avance. Je vérifie si le coffre de Titine renferme bien toute la panoplie du rallye man qui s’apprête à traverser le Sahara sans escale… Check… ! Côté niveaux ? Check… ! Côté capote… Je la laisse dans son logement…Soyons fou !
ob_f7e53c_​359c6b46e8f549
Après avoir humé la température de l’air, apprécié la vitesse du vent et évalué le taux d’humidité, je tire le starter à la bonne longueur et lance le démarreur. Le petit 1300 démarre au quart de tour et se stabilise juste au régime qui va me laisser le temps d’ouvrir le portail électrique, de remonter à bord avant de caler et de sortir sur la rue avant que ce même portail ne se referme tout seul. Pour info, le petit moteur de Titine se comporte comme certains humains au saut du lit. Une brusque agitation pour éteindre le réveil qui vient de sonner, suivit rapidement d’une extinction des feux pour rejoindre de nouveau les bras de Morphée ! Un tantinet capricieuses ces bêtes là à froid (Les humains comme les vieux moteurs). Mais là, tout baigne… ! Pas de calage ! Je sors tranquillement sur la rue et le portail se referme gentiment derrière moi ! J’aime quand une balade démarre comme ça… !
8h30 : Je suis au point de rendez-vous et la Porsche 924 du président est déjà là… mais personne d’autre ! Serions-nous les seuls à avoir pariés sur une journée sans pluie ? Pas courageux les copains… ! Je rentre boire un premier café dans l’auberge en attendant que d’autres arrivent (je parle des collègues, pas des cafés...)
10h00 : L’effectif n’a pas augmenté. Il faut se rendre à l’évidence : ce sera une sortie groupée…à deux voitures !
10h05 : Nous décollons de notre QG et je laisse la Porsche ouvrir la route. Après quelques kilomètres, je me demande si je n’ai pas fait une erreur, car même si elle ne lâche pas tous ses chevaux, la voiture rouge atteint quand-même une vitesse qui fait passer Titine au-dessus du seuil des symptômes de Parkinson. Pas de bloblote, certes, mais un train soutenu qui pourrait bien alimenter un peu plus les caisses noires de l’état (je dis noires car j’ai jamais compris où passaient les sommes colossales volées avec la complicité malsaine des boîtes à image). De temps en temps, je lève le pied, mais la voiture rouge ne ralentit pas et finit par me distancer.
ob_7f6487_​459c6b46ee727f
Ne me rappelant plus quelle route prendre pour aller à notre point de rendez-vous, je ne peux me permettre de lui laisser trop d’avance, au risque de la perdre de vue. Souhaitant rester raisonnable, je maintiens une certaine cadence, attendant quelques ralentissements provoqués par d’autres usagés moins téméraires, pour lui recoller aux basques.
ob_a2767e_​559c6b46f37c0e
Autre inconvénient de cette conduite à la Fangio, c’est que, je vous le rappelle, je suis en mode cabriolet (même pas peur). De ce fait, température extérieure très fraîche plus vitesse un peu trop élevée, transforment vite mes patounettes en glaçons pour apéro. Heureusement, j’ai prévu le coup (pas pour l’apéro… !). A l’occasion d’un fort ralentissement provoqué par des vélos poules, je récupère et enfile vite une paire de gants placée dans la boîte du même nom. Me voilà donc avec les mimines protégées pour la fin du trajet.
Hum ! Je vois une certaine interrogation dans votre regard…! :
  • « C’est quoi des vélos poules ? ».

Allez ! Vous en avez sûrement suivi ou croisés ? Mais si… ! Ils se reconnaissent à leur façon de rouler... ! Tous vêtus du même déguisement, ils se déplacent sur deux roues en troupeaux très large, vous empêchant de tenter le moindre dépassement, tout en pensant que les panneaux stop et les feux rouges ne sont là que pour les gogos à quatre roues. Rien à voir avec de vrais cyclistes bien sûr… !
C’est précisément avant Saint Rambert en Bugey que la Porsche se retrouve bloquée derrière un de ces troupeaux. Si, dans un premier temps ça m’arrange, au fil des kilomètres, ça commence à me faire l’effet d’un purgatif. Nous n’arrivons à les dépasser qu’à la sortie de la ville. En passant à côté d’eux, mes oreilles chastes perçoivent quelques noms d’oiseaux caquetés par leur leader à la suite d’un petit coup de klaxon émis par la voiture rouge. C’était simplement pour leur signaler que nous tentions un dépassement de fortune sur cette route devenue trop étroite à cause de leur indiscipline. Je vous ai dit qu’en cabriolet on entendait tout ce qui se passe à l’extérieur…et ce, malgré les bruits émis par le moteur, la carrosserie et le vent apparent… !
11h15 : Nous arrivons à destination. Après avoir garé mon petit destrier blanc entre deux voitures rouge, (la Porche et une belle… ? très sympas)…
ob_2d3ec7_​659c6b46f71fb3

ob_54ecdd_​759c6b46fb9fbf
…je prends un deuxième café (offert par Avaval, le club organisateur) et pars vaquer à mon occupation favorite, à savoir, immortaliser par la photo, tout ce qui peut présenter un intérêt pour amateurs de lignes atypiques ou de belles mécaniques (ou des deux… !).
Même si ce rassemblement est plus petit que ceux précédemment cités, il y a là quelques jolies anciennes.
ob_4450d4_​859c6b4700773d
ob_8a208c_​959c6b4704dcf1
Des engins rares ou sympas…
ob_ba9292_​1059c6b470a124e
ob_5a069c_​1159c6b471b6de5
… des sportives mythiques …
ob_5b3e36_​1259c6b47311f80
ob_b8bc31_​1359c6b4734e9ee
ob_2afaff_​1459c6b473b3eec
ob_df0137_​1559c6b47436b15
ob_4133f6_​1659c6b47494a47
ob_d342c8_​1759c6b474d130b
..des GT…
ob_320dba_​1859c6b4751f049
ob_735eaf_​1959c6b475637dc
ob_baf248_​2059c6b475a4dba
ob_0dee58_​2159c6b475e08f7
… des cabriolets pas laids…
ob_e522f0_​2259c6b4762cd62
ob_00c8e3_​2359c6b4766cabc
…de grosses américaines…
ob_6be018_​2459c6b476d6bfe
… et une collection de SIMCA 1100 dont c’est le cinquantième anniversaire cette année.
ob_da931c_​2559c6b4772b257
Comme d’habitude, impossible de citer toutes les belles tautos par manque de place. J’espère qu’on me pardonnera… !
Sur place, il y a peu d’animation et peu de stands. Pourtant, je ne m’ennuie pas. Notre ami organisateur a quand même prévu des balades au cours de la journée. Mais à la différence des autres années, celles-ci sont payantes pour les visiteurs. Pour 2 Euros, reversées intégralement à une œuvre caritative, il leur est proposé de s’installer, comme passager, dans la voiture de leur choix (ou de leur rêve) et de faire un petit tour, en convoi, sur les routes de la campagne environnante. Après une seconde trente deux de réflexion, je me dis qu’inscrire Titine n’est pas une idée si saugrenue que ça. Je pose donc sa candidature pour le fun et pour l’œuvre en question. Pour éviter tout problème, je dois montrer pattes blanches en fournissant la carte grise, une pièce d’identité, l’attestation d’assurance et le permis de conduire.
... A suivre ...

n°18251119
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 23/09/2017 à 21:24:32  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
... Suite ...



12h25 : Étonnamment, et à première vue, il y a plus de véhicules à disposition que de passagers payants. Je place quand même mon petit cabriolet dans la file d’attente des autos retenues pour la balade, derrière une grosse Cadillac noire décapotable et décapotée.
ob_3e95b2_​2659c6b4ed63db5
Celle-ci semble avoir du succès auprès des volontaires payants, car ses sièges sont vite occupés par une même famille. Un gamin de 10 à 12 ans, qui n’a pas pu trouver place dans ce paquebot et trouvant Titine sympa, décide de me prendre comme chauffeur en s’installant à côté de moi. Super… ! Un des organisateurs vérifie si toutes les ceintures sont attachées, puis donne le signal du départ. La grosse Cadillac démarre avec le bruit magnifique de son V8, tout en crachant, sur la petite voiture blanche, un panache de fumée bleue et nauséabonde. Oups… ! Ça pu… !
Immédiatement, les premières voitures, des Porsche 911 ou Carrera, donnent la cadence. Est-ce pour donner des sensations à leurs passagers ? Très vite, je sens qu’il va falloir faire ronfler les 75 chevaux pour ne pas être largué, vu que je ne connais absolument pas le parcours ? Le paquebot qui me précède essaie de coller au train, me gratifiant au passage de quelques remugles huileux à chaque changement de rapport ou coup d’accélérateur. Mon petit passager semble ravi en entendant ronfler le petit 1300. Nous discutons un petit peu. C’est là que j’apprends qu’il est le petit dernier de la famille qui occupe les sièges du monstre fumant qui me précède.
12h40 : Nous sommes déjà de retour et le propriétaire de la Cadillac m’interpelle gentiment :
  • « désolé pour la fumée… ! »
  • « A mon avis, t’as un problème de segmentation »
  • « Je sais que j’ai 2 cylindres sur les 8 qui manquent de compression »
  • « Il te reste plus qu’à déculasser pour vérifier tout ça… ! »
  • « Il va falloir que mon mécano intervienne car elle consomme presque 1 litre d’huile au 100 km… ! »
  • « Ah oui ! Quand-même… ! Je pense que cette intervention est sans doute plus facile à dire qu’à faire sur ces gros moulins ? »
  • « On verra … ! »

Là-dessus, on taille un peu la bavette, critiquant au passage le rythme endiablé donné à cette balade, puis, je le laisse pour rejoindre mon cher président et son épouse. C’est l’heure de casser une petite graine. Je le sais car, sans regarder ma montre, j’ai comme un gouffre au niveau de l’estomac.
Sur place, il y a de quoi se ravitailler … moyennant finance.
ob_0a3862_​2759c6b4eeb9f8b
Après avoir récupéré un ticket et fait la queue (pas très longtemps pour une fois), je me dirige vers le lieu choisi pour cette pose gastronomique. Le fond de l’air est toujours aussi frais mais les organisateurs ont prévu une grande salle avec des places assises, ce qui fait que nous pouvons déjeuner confortablement et au chaud. C’est plutôt rare dans les rassemblements. Sur place, un ex collègue du club, l’homme à la Chrysler ‘Le Baron’, se joint à nous. Bon ! A quatre, pas de problème pour trouver de la place. Un bon petit repas chaud, rien de tel pour recharger les batteries.
ob_767cf5_​2859c6b4ef3cd55
Une fois le dessert avalé, suivi d’un troisième café, nous flânons quelques temps sur le parc jusqu’à 16h00. Entre temps, je repère une copie de Titine. Je l’avais déjà croisée lors d’un rassemblement précédent. Cette fois, le propriétaire n’a pas osé retirer la capote.
ob_b0e53b_​2959c6b4ef88d38
En taillant le bout de gras avec lui, il me passe les coordonnées d’un de ces collègues qui pourrait me fournir un cardan, mais pas celui d’une ‘S’. Bon ! Ça, peut toujours servir...! Il en profite pour me filer un coup au moral en m’affirmant que remplacer le soufflet comme je l’envisage est impossible…
Lui : « La tôle qui renferme les croisillons, côté boîte, est sertie et on peut pas la démonter pour remplacer le soufflet… ! »
Moi : « Pourtant j’ai trouvé toutes les explications pour faire cette réparation … ? »
Lui : « Je ne sais pas où tu as trouvé ça mais mon ami mécano m’a dit que c’était impossible ! T’as qu’à mettre un cardan normal… C’est la même longueur et il se monte sans problème… ».
Moi : « Oui mais ça va enlever de l’authenticité et il est moins solide… ! »
Lui : « C’est pas grave … ! A toi de voir… ! »
Bitrange autant qu’ézard…Il faut que je regarde ça de plus près, quand Titine sera parquée pour l’hiver. Impossible est un mot que j’exècre… ! Quand on veut, on peut… ! Je tenterai quand-même ce remplacement…na… !
16h00 : Nous décidons de quitter les lieux. En passant devant le guichet de sortie, je donne un petit coup de Cucaracha. Oups … ! Seule la première note est émise… ! Encore un truc à regarder à Titine reposée… !
Pour le retour, le collègue président ménage un peu plus sa monture. Il n’en faut pas plus pour que ce trajet redevienne vraiment agréable. Après un petit arrêt à notre QG pour boire un dernier verre…. de boisson gazeuse et sucrée au goût de pharmacie (m’en fou … j’aime ça… !).
ob_bcac09_​3059c6b4efd513e
… je reprends la route de la maison. En arrivant, comme d’habitude, je remise Titine sous son abri en la recouvrant de sa bâche, qui, entre nous commence à tomber en ruine ! Encore des frais en vu… ! Comme d’habitude aussi, une certaine nostalgie m’envahit… Faut-il que je consulte pour trouver la réponse à une question existentielle, métaphysique ou médicale : l’addiction titinesque existe-t-elle en ce bas monde… et est-ce grave ? Est-ce une maladie orpheline ? En attendant, ce n’est que du bonheur… !

n°18252320
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 27/09/2017 à 08:34:03  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
DEUXIEME ROADBOOK DU CMBA (partie 1):
Samedi 16 septembre 2017 : Demain, c’est la deuxième ronde historique du CMBA, une double balade au roadbook…
ob_e64968_​159cb465187329
Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de roadbook, quelques explications semblent indispensables afin d’éclaircir mes propos. Tout part d’une balade sous forme de jeux de piste pour grands enfants. Ce jeux nécessite d’avoir son permis de conduire, et surtout… une voiture. Celui du CMBA se joue uniquement avec des voitures anciennes ou à caractère exceptionnel (style GT ou super car). Comme diraient certains bonimenteurs sur les marchés, « pour le même prix, le CMBA ne vous offre pas ‘une’… mais ‘deux balades’… ». Deux parcours sont donc prévus dans la journée (un le matin et un l’après-midi). Les participants ne connaissent ni le trajet, ni le temps imposé pour le parcourir. La seule donnée orale fournie au départ est que le timing a été calculé pour une moyenne de 50 kilomètres heure. Le but est donc de passer par tous les endroits imposés et d’arriver dans le bon timing. C’est là que le roadbook intervient. Juste avant le départ, chacun reçois un document A4 de plusieurs pages avec des symboles cabalistiques et des indications de distance. Ce document est sensé leur indiquer, intersections après intersections, la direction à prendre et le nombre de kilomètres à parcourir avant la prochaine bifurcation ou le prochain repère. Évidemment, comme c’est trop simple (pour ceux qui savent lire et qui ont un peu de sens de l’orientation), et pour éviter que quelques petits malins ne reviennent au point de départ après s’être arrêté au premier bistrot du coin, le roadbook renferme quelques questions subsidiaires portant sur des monuments, panneaux ou décors rencontrés sur le parcours. Les organisateurs ont aussi prévus deux points de contrôle avec passage obligatoire (comme en Rallye…). Enfin, pour que tout le monde soit sur le même pied d’égalité, le départ est échelonné et chaque voiture part 2 minutes après la précédente.
Vous vous doutez bien que le chauffeur seul ne peut conduire, lire les instructions et répondre aux questions simultanément et sans danger (même pour un extraterrestre comme moi…). Il faut donc être deux par voiture : un qui conduit et un (ou une) qui lit le roadbook et descend de voiture aux endroits indiqués pour trouver les réponses aux questions posées. L’équipage, qui arrive en temps et en heure, qui a répondu juste à toutes les questions et qui a pointé à tous les points de contrôle, a gagné. Un vrai jeu de piste quoi… ! A la fin de chaque demi-journée, un classement est fait et des récompenses sont distribuées (même aux perdants). Sympa non… !
Pour immortaliser cette journée festive, Titine et moi sommes réquisitionnés pour faire les photos. Notre rôle consiste à nous placer dans un décor le plus sympa possible pour flasher (honnêtement…) toutes les voitures inscrites. Titine ne sachant pas lire et étant dans l’incapacité notoire de conduire toute seule, je suis obligé de me coltiner les deux jobs. Ne souhaitant pas réitérer les erreurs de l’an passé à l’occasion de la première ronde, je décide, en cette belle journée de samedi, de repérer au moins deux beaux sites sur le parcours pour le décor des photos. Notre cher président organisateur m’a donc passé un exemplaire de chaque roadbook pour cette préparation.
18h00 : Pour ne pas fatiguer Titine avant l’épreuve, je décide de prendre la C5 et sa gourde intégrée (GPS). Dans ma grande confiance en moi et avec une vision très approximative du timing, je prends la route, pensant avoir le temps de faire au moins le parcours du matin. Fatale erreur… ! Comme il faut que je m’arrête après chaque intersection pour repérer où se trouve la suivante, et comme ma mémoire à la Dory la Dorade m’empêche de m’imprégner de ce que je viens de lire, les kilomètres défilent beaucoup trop lentement. Je ne parle pas non plus du temps perdu suite aux nombreux demi-tours que j’ai du faire à cause d’une mauvaise lecture des kilomètres ou à un repère loupé.
19h00 : M’apercevant que je n’arriverai à rien par cette méthode, et ayant déjà repéré un ou deux lieux intéressants pas trop loin du point de départ…
ob_35998e_​259cb465234dc7
ob_c54559_​359cb46528d30f
… je décide de rejoindre, par le chemin le plus rapide, un site situé vers la fin du parcours en me servant de la gourde intégrée.
Arrivé à mi-chemin de l’objectif que je m’étais fixé, je reçois un appel téléphonique de Madame m’enjoignant de revenir rapidement à la maison… ! Tant pis pour la fin du parcours, je me servirai de Google Map pour visualiser virtuellement le trajet et le décor.
23h45 : Je suis crevé ! J’arrête mes recherches, même si je n’ai toujours pas trouvé un deuxième point intéressant pour le matin. Suivre le trajet avec Google Map est encore plus ch… qu’en voiture car certaines routes sont impossibles à prendre virtuellement (pas enregistrées ?)
Dimanche 17 septembre, 8h00 : Je me dirige vers la seule station d’essence du coin qui fournit encore du SP98. Je suis en train de mettre le précieux liquide dans le réservoir de Titine quand j’entends le son caractéristique du moteur d’un de ces petits bolides qui servent souvent de pièges à minettes. En effet, je vois pointer, à l’entrée de la station, une belle Clio V6 de couleur jaune ou orange semblant sortir directement de chez le constructeur. Celle-ci vient faire le plein à la pompe d’a côté. J’engage la conversation avec son proprio ! Comme je m’y attendais, ce dernier est un des participants à notre balade en roadbook.
8h30 : Je suis à pied d’œuvre à Varambon, prêt pour mon rôle de photographe amateur. La météo n’annonce rien de bon pour la journée. Quelques participants sont déjà là, notamment la fameuse Clio V6.
ob_e3cdd8_​459cb4652de30a
De mon côté, je profite du moment de répit qui m’est accordé avant l’arrivée de tous, pour arranger un peu le joint du montant de pare-brise côté chauffeur. Ça, c’est pour le cas où Zeus déciderait de larguer quelques seaux d’eau sur la balade. Le joint en question, qui assure une étanchéité entre la vitre de la portière et le montant de pare brise, a pris la forme d’une torsette de chez Panzani. De plus, il est écrasé contre le montant comme un sein lors d’une mammographie. Il a pris cette forme à cause de l’ancienne barre tordue de la capote quand la capote était fermée (ça déformait les montants latéraux et de pare-brise). Maintenant que tout à repris sa place normale après le montage de la nouvelle barre, ce joint ne plaque plus du tout. J’essaie de lui redonner une forme plus conventionnelle mais après tant d’années de maltraitance, ce dernier conserve un pli disgracieux, le rendant partiellement inefficace. Le ceintrage de cette barre a donc fait plus de dégât que je ne l’aurai imaginé. J’envisage donc, dans un délai plus ou moins long, de remplacer l’élément en pure caoutchouc synthétique… ! Encore des frais en vu… ! En attendant, j’arrive, en tirant un peu dessus, et en remontant la vitre à fond, à combler partiellement les 2,37 cm de jour qui séparait le montant de cette vitre. Une distance que l’humidité relative d’une grosse averse n’aurait eu aucun mal à franchir pour pénétrer dans ce sanctuaire qu’est l’habitacle de Titine. J’ai pas envie de retrouver une mare sous mes pieds ! Cet élément aqueux ferait pourrir la moquette que j’ai reconstruite avec amour il y 2 ans, et remettrait en service l’option freinage avec pieds sur macadam, grâce à la disparition soudaine du plancher grignoté sournoisement par la dame en rouge… !
Bon ! Pour l’instant, pas de pluie en vue, malgré quelques nuages menaçant. Nous accueillons les premiers participants.
ob_79f032_​559cb46534738b
Vingt équipages ont répondu présent à la convocation, et petit à petit, le terrain des Brotteaux s’égaie de belles mécaniques. Ce sont presque toutes des GT relativement récentes, mais qu’importe, la fiche d’inscription précisait que seules les voitures de plus de 25 ans ou a caractère exceptionnel étaient acceptées. Comme d’habitude, je ne vous fait pas une liste à la Prévert de tous les beaux joujoux présents. Je passe aussi sur le moment de convivialité autour du café et des croissants et sur le discours de notre président (je parle toujours de celui du CMBA… !).
ob_5ae664_​659cb46538f0cc
9h50 : C’est presque l’heure du départ. Titine et moi devons rejoindre, avant l’arrivée de la première voiture, le premier décor repéré la veille. Il s‘agit d’un petit pont sur la rivière le Suran que j’ai trouvé assez sympa. Nous partons donc 5 bonnes minutes avant le top départ de la balade. Compte-tenu que nous y allons directement, alors que les participants devront parcourir, au préalable, quelques petites boucles dans la région, nous avons largement le temps. Hélas, c’est sans compter sur une mémoire qui me fait faux bon chaque fois que j’en ai besoin… ! Ne me fiant plus aux indications du road book qui me feraient faire tout le trajet, boucles précitées comprises, je pars directement vers une zone où je suis persuadé de trouver ce fameux pont. Je parcours une bonne vingtaine de kilomètres avant de voir un panneau qui m’indique clairement que je me suis mis le doigt dans l’œil côté chemin à prendre… ! Oups… ! J’ai bien une carte sur mon siège mais je ne suis pas plus avancé, n’ayant pas repéré le pont sur cette dernière… ! Alors là Nanar, t’est dans la M.E .R.D.E… ! Il faut revenir en arrière et me souvenir d’un détail particulier… ! Un de mes neurones de la case mémoire vient de se réveiller… Une petite route qui longe l’autoroute avec une fourche dont une des branches passe justement sous cette autoroute. C’est maigre mais j’arrive à repérer quelques chose d’approchant sur la carte. Je pousse les 75 Cv de Titine pour essayer de revenir rapidement vers mon repère. La route que j’emprunte est relativement sinueuse et les pneus trop fins de mon petit cabriolet, plus une chaussée relativement déformée, m’empêchent d’atteindre les 90 kilomètres heure qui me seraient bien utiles. Je tiens pas à aller brouter le décor… !
10h20 : J’arrive sur le lieu pointé sur ma carte. C’est bien par là que je suis passé hier… ! Reste plus qu’à suivre la route en me fiant à des points de repère que mon cerveau a bien voulu enregistrer la veille. Je roule, je roule… mais pas de pont ! Alors là, c’est la tuile… ! Un œil sur la carte… ! Scheisse… ! Je l’ai loupé… ! Je suis passé dessus sans le voir, perdu que j’étais dans mes pensées. « Vite ! Demi-tour Titine… ! On repart dans l’autre sens … ! ». Mon taux d’adrénaline commence à grimper en flèche car le temps passe à vitesse grand ‘V’ et pendant ce temps, les autres avec leur 200 à 300 chevaux sous le capot on dû faire de la distance… ! Gagné… ! Je commence à croiser ceux qui sont partis les premiers ! Quelle barbe… ! Bon ! D’un côté, cela prouve que je suis sur la bonne route, ce qui n’est déjà pas si mal, mais d’un autre côté, je sais que beaucoup n’auront pas la photo de leurs belles vers le petit pont. Tant pis ! Je continue … ! Normalement, il devrait y avoir un espace de 1 à 2 minutes entre chaque voiture mais là, je les croise par paquets de 3 ou 4 ! Alors là, c’est pas glop du tout… ! J’en ai déjà croisé une quinzaine quand j’arrive enfin vers fameux pont. Tant que je n’ai pas croisé Tatouille avec sa 309 GTI (elle s’appelle Sarah… d’où son surnom…), je suis dans les bons. En effet, je vois encore arriver la 205 GTI suivi de la BMW noire …
ob_28ca1c_​759cb4653dd20c
… puis la Toyota blanche …
ob_096d6b_​859cb46544feff
précédent de peu une des rares anciennes de la course, la Ford Granada bleue suivi de très près par la 309 GTI !
ob_81ee3b_​959cb4654a3901
J’en vois certains qui se pose la question : « mais comment cet olibrius se rappelle t’il de toutes les voitures participant à cette balade alors qu’il prétend ne pas avoir de mémoire … ? ». Et moi de vous répondre : « parce que toutes ont un petit macaron jaune en haut du pare brise avec leur numéro d’ordre dans la course… ! ». Grace à l’objectif de 135mm qui équipe mon appareil photo, je peux faire un zoom sur les pare brise et vérifier que les voitures visées font bien partie de la balade ! Na… ! Pas con le Nanar … ! La Granada et la 309 qui ferment la marche font partie du club, c’est donc plus facile. De plus, je sais que Tatouille sera toujours la dernière car comme moi, elle se paume sans arrêt… !
Bon… ! C’est pas tout … ! Il faut que je rejoigne rapidement le point suivant … ! Mais là, il y a comme un loup… ! Vu que la première voiture est passée il y a presque 45 minutes, elle a déjà dû atteindre ce point … ! Réfléchissement Nanar … ! « Si tu veux avoir toutes les voitures, t’es obligé de trouver un point sympa près de la fin du parcours ». Cette fois… c’est totale improvisation… ! Je sais que la balade passe par le village de Cerdon. Super… ! Voilà mon deuxième point photo… ! Reste juste à savoir par quel bout du village les concurrents vont se pointer. Comme c’est une question à 20 000, je fais appel à un ami. D’après Thierry, ils arriveront par Boches.
Cette fois, je connais le coin et surtout, je sais y aller sans carte.
ob_9b528c_​1059cb46550f0ca
Quand je dis je sais y aller, je parle de Cerdon… pas de la route qui mène à Boches. Une fois dans le village que je connais assez bien, je sors mon deuxième joker... la Gourde qui Parle toute Seule. Pour cette partie, la carte n’est pas assez précise… ! Je lui demande de me guider vers Boches et, miracle… elle a bien Boches dans sa mémoire… ! C’est donc confiant que je suis ses indications… ! J’ignore qui a rentré les cartes dans cet engin de mort mais cette espèce de glute infâme me fait prendre une route minuscule qui, au fil des hectomètres, se transforme en chemin carrossable puis en chemin de terre, puis en sentier à vaches uniquement praticable par des tracteurs, des Jeeps ou des mules pas trop maladroites.
ob_633677_​1159cb46557a191
Bien que n’étant pas fabriquée pour un tel parcours du combattant, Titine continue à avancer entre les trous et les ornières. J’insiste, pensant retrouver une piste plus praticable un peu plus loin. Mais plus j’avance et plus je dois me rendre à l’évidence : impensable que les belles GT et les anciennes arrivent par là et impossible de continuer à torturer Titine. Il faut donc faire demi-tour… ! Plus facile à dire qu’à faire ! Je suis obligé de repartir en marche arrière jusqu’à l’entrée d’une vigne (puisque nous sommes dans les vignobles). C’est là que j’apprécie le fabuleux rayon de braquage de mon petit cabriolet.
De retour dans le village, je continue à chercher la bonne route… Cette fois, j’envisage une autre piste ! Sur la carte, je ne vois rien… mais sur la gourde, je m’aperçois qu’une route part de Saint Alban (dans l’Ain) et, soit revient directement sur Cerdon, soit transite par Boches. Super… ! Je regarde sur le Road Book et, en effet, le nom de Saint Alban apparait. Reste plus qu’à me placer un peu après la jonction entre les deux trajets possibles.
ob_33d788_​1259cb4655cfbbf
ob_f6d88f_​1359cb46572ff8a
Je gare Titine au bord de la route …
ob_992636_​1459cb4658a25b8
11h20 : La montagne me renvoie le son caractéristique d’un échappement sport. En effet, la première voiture arrive.
ob_0abc1f_​1559cb4658eba41
Pour une fois, je suis arrivé au bon moment pour prendre tout le monde en photo. Je change de place et m’installe sur le bord d’une vigne, un peu en hauteur pour les suivantes. Bonne idée que j’ai eu de me placer après la jonction des deux trajets, car quelques équipages ont loupé l’instruction du Road book leur demandant de tourner en direction de Boches, et arrivent donc directement de Saint Alban (trajet en rouge sur la carte …)
ob_fd9bf9_​1659cb46598f222
ob_610912_​1759cb465a2cec8
12h20 : La dernière voiture passe et je peux regagner tranquillement Varambon pour un bon repas convivial en attendant de repartir pour la deuxième partie. Même si je n‘ai pas pu faire toutes les photos prévues, cette première partie est quand même une réussite… et en plus la météo nous a foutu la paix… Que du bonheur donc… !
Message édité par Nar1955 le 27/09/2017 à 13:29:32
n°18252883
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 28/09/2017 à 20:27:02  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
DEUXIEME ROAD BOOK DU CMBA (partie 2) :
Dimanche 17 septembre 2017 : 13h00 C’est le retour aux Brotteaux d’une des deux 205 GTI qui était restée en rade, entre le deuxième point photo et Varambon. Son problème est dû à une rotule qui saute sur la tringlerie de commande des vitesses. Les deux jeunes propriétaires de cette bête capricieuse, qui ont réussi tant bien que mal à revenir au bercail, cherchent un moyen de dépannage de fortune, plus robuste que ce qui leur a permis ce retour. Sachant qu’ils souhaitent participer au road book de l’après-midi, je les rassure :
  • Moi : « j’ai un coffre avec tous les outils … »
  • Eux : « Il nous faudrait du fil de fer … !
  • Moi : « J’ai ça … !
  • Eux : « Une pince coupante… ? »
  • Moi : « J’ai ça aussi… ! »
  • Eux : « Bon ! On verra ça après déjeuner … ! C’est trop chaud pour y mettre les pattes »

Là-dessus, nous rejoignons les autres pour la remise des prix du matin… et l’apéro de l’amitié !
ob_3a05cb_​159cd3eed0305b
13h20 : nous passons à table… ou plutôt, nous servons nos invités sur table. Le club met tout en œuvre pour chouchouter les participants… Un petit coup de pub (non mensongère) au passage ne fait pas de mal… !
ob_301100_​259cd3eee50693
Ce n’est qu’à la fin du service que nous passons, à notre tour, à la phase remplissage d’estomac, étape indispensable pour poursuivre la journée.
ob_a371ff_​359cd3eefe4c92
14h00 : Il est temps de se pencher sur le problème de la 205. Le proprio n’a besoin que d’outils et de fil de fer. Il assurera lui-même la partie main d’œuvre. J’ouvre le coffre de Titine … mon label de garantie …
ob_aa6a97_​459cd3ef031506
… et déniche un bout de fil de cuivre, suffisant pour rendre solidaire la rotule avec son logement.
Sur ce coup là, je me contente de lui passer les outils et les fournitures qu’il souhaite, le laissant réparer seul sa bête …
ob_b38784_​559cd3ef06e065
L’ami Thierry, qui a aussi une 205 GTI, supervise les opérations.
ob_48e075_​659cd3ef0b3ee2
Bilan : au bout de 10 minutes, la petite voiture rouge est prête pour la deuxième balade… ! Et la pluie s’invite au rendez-vous … ! Bon ! Ça, c’est pas marrant du tout… !
Quand je dis que la pluie s’invite, c’est un doux euphémisme… ! En réalité, elle arrive avec ses gros sabots, la faisant plus ressembler à un déluge qu’à un invité discret… ! Quelle poisse … ! Il pouvait pas attendre ce soir, le mec de là haut, pour ouvrir les vannes ? Grrrrr … !
14h21 : Je monte en vitesse dans Titine pour rejoindre rapidement le premier point photo.
ob_351001_​759cd3ef1a068b
J’ausculte sous toutes les coutures l’intérieur du petit cabriolet pour voir si l’élément aqueux ne pénètre pas sournoisement dans l’habitacle. J’ai bien des traces sur le siège passager, mais ça n’a plus l’air de couler. Sans doute quelques gouttes qui ont profitées de mon entrée précipitée dans l’habitacle pour se glisser à l’intérieur …!
Me voilà parti sous cette pluie battante. Oups… ! Au premier coup de frein, je reçois un filet d’eau sur les genoux. Mince ! J’ai une fuite sur la partie haute du joint que j’ai trafiqué ce matin… ! Tant pis ! Je redémarre et constate que plus rien ne coule. C’est sans doute de l’eau qui s’était accumulée dans un creux du joint juste avant de partir ? C’est pas ça qui va m’arrêter. Par contre, je constate immédiatement que côté essuie glaces, ça va pas le faire… Ces derniers tapent comme des malades sur le cadre chromé du pare-brise lorsqu’ils reviennent en position basse. J’ai mal pour eux… ! Je les arrête donc temporairement mais la pluie est vraiment trop forte ! Je me retrouve avec le dilemme suivant : soit je continue à torturer ces pauvres bêtes en les laissant balayer le pare brise avec ce bruit de tambours du Bronx, soit je m’escagasse les yeux en cherchant la route à travers les gouttes d’eau qui s’écrasent sur la vitre… !Tout compte fait, je fais un mixte des deux… trente secondes avec essuie-glace, trente seconde sans… ! Je viens de réinventer l’essuie glace intermittent… ! Par moment je fais relâche car, quand la pluie diminue, les balais ne descendent plus assez pour percuter la baguette chromée. Encore un gros problème de jeu dans toute la tringlerie… ! C’est donc avec ce fonctionnement erratique des préposés au nettoyage de pare brise que j’arrive au premier point photo, la route en lacet qui mène à Corlier… !
ob_92d49f_​859cd3ef1e0606
Connaissant assez bien cette route pour l’avoir empruntée quelques fois, je pense m’arrêter dans un lacet plutôt sympa, avec une bonne zone de stationnement ! Mais en arrivant sur place, un doute m’assaille (rien à voir avec le peuple éleveur de l’Afrique de l’Est… !) : suis-je sûr que les équipages passeront à cet endroit ? Je regarde le roadbook. Mince… ! Ils doivent faire un détour par Boyeux Saint Jérôme avant de rejoindre Corlier… ! Le hic, c’est que mon point photo est peut être situé entre la route pour aller à Boyeux et celle pour en revenir ! Pour faire court : ils risquent de contourner ma position ! Même avec mes lunettes, je n’arrive pas à voir leur trajet exact sur ma carte …
ob_6645bb_​959cd3ef25bbed
Comme ce matin, je suis en train de perdre un temps précieux à réfléchir (j’ai toujours le cerveau lent … !). Ne voulant pas prendre de risque, je pars en direction de Corlier. Côté ciel, l’autre qui est là haut s’amuse toujours à verser des seaux d’eau sur la région … ! L’utilisation des essuie-glaces de Titine est toujours aussi problématique. Je décide donc de m’en passer. Je traverse Corlier et me dirige sur la route de Hauteville car je paris que la balade va prendre cette direction ! Oups… ! J’avais pas vu ce gendarme couché… ! Heureusement que celui-ci, en ciment, ne peut pas gueuler… ! Pas comme les suspensions et la caisse de Titine… ! Bon ! Apparemment j’ai Gagné mon pari (si on veut)… ! A force de tergiverser et de tourner virer, je me retrouve derrière la première voiture du roadbook… ! Et m… !
ob_0ff243_​1059cd3ef2b21c1
Je n’ai plus le temps de chercher un autre coin ! Je me gare au premier emplacement que je trouve. Ça tombe bien puisqu’il y a quelques arbres pour me mettre plus ou moins à l’abri.
ob_c6983f_​1159cd3ef2ef502
Miraculeusement, la pluie diminue fortement en intensité et je vais pouvoir faire mes photos sans être trempé comme une soupe. Il était temps que je me pose car je vois se pointer les voitures suivantes en rangs serrés !
ob_55ddbf_​1259cd3ef3399d1
Ma position n’est pas si mauvaise après tout, car je peux faire des plans différents avec la belle campagne environnante et un décor de fond sur base d’éoliennes totalement immobiles…
ob_a1aef4_​1359cd3ef3854f9
ob_7c6aea_​1459cd3ef3c5102
ob_10727a_​1559cd3ef410b76
ob_ff1400_​1659cd3ef44dca7
Je fais mes clichés tout en comptant les voitures.
J’en compte 17 quand je vois la Ford Granada et Tatouille se pointer… ! Suivi de près par la R5 turbo.
ob_bfc4ce_​1759cd3ef4a1393
ob_02efd1_​1859cd3ef501bb3
ob_b9ef01_​1959cd3ef54acb5
ob_ad5e34_​2059cd3ef58b602
Étonnant… ! Notre amie Sarah aurait-elle été bonne sur ce coup là pour griller la politesse à une petite bombe de la route ? Mystère… !
Bon ! C’est pas tout car si je compte bien, 17 et 3 ça fait 20… ! Hors, il y avait 21 voitures au départ… ! J’attends encore 5 minutes… mais personne n’arrive ! Du fin fond de mes souvenirs, il me semble qu’il y avait une Ford Capri Blanche au départ ? Hors, il ne me semble pas l’avoir vu passer ! Je jette un œil sur les photos que je viens de prendre. En effet…pas de Ford Capri dans ma collection d’images (pratique le numérique… !). Par acquis de conscience, je téléphone à l’ami Thierry qui se trouve au point de contrôle de Boyeux-Saint-Jérôme.
  • Moi : « T’en a compté combien vers toi … ? »
  • TH : « J’en suis à 20 ! »
  • Moi : « T’as pas vu la Capri blanche ? »
  • TH : « Non mais je crois qu’il a fait demi-tour … ! »
  • Moi : « Ok ! Je peux quitter ma position et aller au point suivant alors ? »
  • TH : « Pas de problème… ! »

Le temps de quitter le vêtement de pluie, style pêcheur Breton frileux, que j’avais enfilé pour me protéger, moi et mon appareil photo, et me revoilà dans Titine, prêt à rejoindre le point suivant.
... A suivre ...

n°18252885
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 28/09/2017 à 20:28:38  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
... Suite ...
Le point suivant … ! Oui ! Mais lequel ? J’en ai plus, moi, de point suivant… ! Réfléchissement Nanar… ! Vu le timing, il faut que je retourne à Varambon le plus rapidement possible et que je trouve un site pas trop loin de l’arrivée. Je regarde une fois de plus le Road Book et constate que la balade passe par Saint Jean le Vieux. C’est donc par là qu’il faut que j’aille… ! Je programme donc la Gourde pour rejoindre cette destination par le chemin le plus rapide. D’après ce que m’indique le petit écran, il me suffit de reprendre la route qui m’a amené jusque là. Super… ! Cette fois, je risque pas de me paumer… !
D’habitude, j’aime bien cette route ! Mais là, avec les petits pneus de Titine, style lame de rasoir, sur cette chaussée détrempée au revêtement légèrement dégradé, toute tentative de conduite un peu sport est à proscrire. Même en conduisant comme sur des œufs, je sens ma monture faire quelques petits écarts par moments. La redescente rapide vers Saint Jean le Vieux risque d’être chaude… ! La conduite sans essuie glace ne me facilite pas la tâche. Je décide donc de leur faire reprendre du service. La douche de Zeus n’est pas trop violente et les tambours du Bronx cités plus haut ne se font pas trop entendre. Mais soudain, dans une épingle, plaf… ! Voilà que celui de gauche met les voiles… ! Oups ! Je jette un rapide coup d’œil sur le capot, mais l’évadé n’y est pas. Un regard un peu plus appuyé dans le rétro… je ne vois rien ! Bon ! Il n’a pas pu aller bien loin ? Je m’arrête immédiatement et, dans mon malheur, j’ai de la chance. Il se trouve qu’à quelques mètres, se trouve une zone de stationnement placée juste avant des travaux avec feux tricolores. Autre facteur positif… personne ne me suit. Je risque donc de retrouver l’Yvan Colona des essuies glaces en bon état ! En effet, je le vois trôner au milieu de la route, juste dans l’épingle que je viens de franchir…
ob_e1781e_​2159cd3f53cb083
Je cours donc sous la pluie pour récupérer cet élément indiscipliné et retourne dans Titine sans essayer de le remettre en place. Cette fois, je m’en passerai jusqu’au bout. J’ai eu de la chance de le récupérer une fois sans dégât, je ne réitérerai donc pas cette expérience.
ob_5c23bb_​2259cd3f54d722d
Bon ! La vision à travers le pare brise n’est pas vraiment top… mais pas impossible. Contrairement à mon habitude, je n’éviterai peut-être pas les escargots qui traverseront la route, mais pour tout obstacle d’une taille supérieure ou égale à une grenouille, ça devrait le faire… !
16h00 : Je suis arrivé à destination après quelques hésitations sur le choix du bon décor. Il était temps car à 16h02, la première voiture arrive…
ob_c0ad7b_​2359cd3f5524e9d
A partir de là, le passage des équipages devant moi se fait sous bonne cadence. Comme je suis placé au niveau d’un stop, certains s’amusent à faire des démarrages un peu hard pour le fun et la photo…Trop sympas les mecs… !
ob_24d408_​2459cd3f55638a1
Les 17 premières voitures passent dans un laps de temps de 30 minutes, soit une voiture toutes les deux minutes environ. Ceci correspond bien à l’intervalle de temps laissé entre chaque véhicule au départ. Par contre, il m’en manque toujours trois… ! Si vous avez suivi depuis le début, vous devinez qui est à la bourre ? J’attends encore 20 bonnes minutes avant de voir débouler la Ford Granada, la 309 GTI et la R5 turbo qui a dû avoir la mauvaise idée de vouloir suivre notre Tatouille nationale.
ob_5f8f2b_​2559cd3f55a7728
Cette fois je suis sur qu’il ne reste plus personne. Je peux donc regagner Varambon pour la remise des prix et le pot de l’amitié (ouf ! J’ai soif… !).
ob_49ed9c_​2659cd3f55ec30c
17h45 : Il est temps pour moi de regagner mes pénates et de remiser Titine sous son abri. Arrivé à la maison, pas question de lui remettre sa bâche de protection, car vu la quantité d’eau qu’elle a absorbée dans la journée (et jusqu’à cet arrêt), la couvrir ferait plus de mal que de bien. Inutile d’enfermer toute cette humidité. C’est comme ça que la dame en rouge en profite pour grignoter tout ce qui est à sa portée. Par contre, je vais devoir la laisser comme ça pendant une semaine car je dois partir à Paris demain matin et je ne reviendrai à la maison que vendredi prochain. De toute façon, c’est pas grave puisque Monsieur Météo annonce du beau temps pour toute la semaine. Je quitte donc Titine heureux de cette journée…malgré la pluie et l’essuie glace fugueur. Que du bonheur je me tue à vous dire …

n°18254671
JMF67
Profil : Membre
jmf67
Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 03/10/2017 à 18:34:28  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Hello
Quelle aventure nanar !!! les gremlins sont sortis de dessous le tableau de bord 59d3bc128fe2f

Un est monté rendre visite à Zeus, un autre s'est attaqué aux essuies glaces, le troisième a déboussolé la gourde qui parle

et à priori un quatrième a foutu le souk dans le coffre caisse à outil de titine
Heureusement l'appareil photo et ton moral ont tenus bon 59d3bc13cb49d

Merci pour ce récit très sympa @ bientôt JM



n°18254877
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 04/10/2017 à 09:12:21  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
JMF67

Merci pour ce commentaire que j'ai toujours plaisir à lire. Un prochain récit arrive. @bientôt Nanar

n°18255793
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 06/10/2017 à 21:21:25  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
BALADE DANS LE BEAUJOLAIS :
Dimanche 24 septembre 2017 : Notre ami Roger, ancien collègue du club, organise une sortie dans le Beaujolais, pays du bon vin (même si certains pensent le contraire). Au programme : Circuit touristique sillonnant la Dombes, repas dans un bon restaurant à l’orée du Beaujolais, balade sur des petites routes traversant vignobles et beaux villages, puis visite surprise, et enfin, retour au bercail par la Dombes. Un parcours de 150 kilomètres à travers une très belle région. Au vu du programme et de l’organisateur, ma douce épouse ne se fait pas prier pour participer à cette sortie titinesque, et ça… j’adore !
8h45 : Nous avons rendez-vous à 10h00 à la terrasse d’un Restaurant à Chalamont. J’ai donc tout mon temps. Contrairement à la chanson de Cloclo, ‘il fait beau, il fait chaud…’, là il fait pas chaud du tout ! Mais je ne suis pas inquiet. Je suis sûr que la température va prendre quelques degrés dans la mâtinée. Je profite du temps que j’ai encore devant moi pour aller faire le plein d’essence et retirer quelques menus billets au distributeur. De retour à la maison, je gare Titine à l’extérieur pour attendre que Madame soit prête. Comme elle n’aime pas rouler avec la capote, je replie celle-ci dans son logement. Mon taux d’ocytocine est au max… !
9h35 : Ma dulcinée est prête et, pour une fois, nous partons à l’heure. Le fond de l’air est encore un peu frisquet mais qu’importe, le plaisir est au rendez-vous… ! Titine tourne comme une horloge, toujours accompagnée de ses bruits de carrosserie et de gamelles dans le moteur. Rien d’inquiétant puisqu’ils sont là depuis le début. Côté essuies glaces, je n’ai encore rien fait, mais comme il n’y a aucune chance pour que je les envoie au boulot aujourd’hui, ils peuvent dormir tranquille.
10h00 : nous sommes au rendez-vous et j’arrive à trouver une place pour Titine, juste en face du restaurant, lieu retenu pour notre rendez-vous matinale. Comme je l’ai bien en vue, pas besoin de recapoter ni d’enlever la petite malle en cuire vintage sanglée sur la véronique (pour le fun). Les collègues et leurs épouses sont attablés devant café et croissants.
ob_9bc3f3_​159d7d7abb5ce7
Le groupe est composé uniquement de quatre équipages (peut-être cinq), ce qui réjoui ma chère et tendre épouse. Elle trouve plus sympa les sorties en comité restreint. Quand aux voitures, il y a deux Citroën Tractions, un speeder Mazda Mx-5 et, bien entendu, notre Titine nationale. Même si la Mazda n’est pas très ancienne, son look, et le fait que se soit un cabriolet, la rend sympa et ne dépareille pas trop dans le groupe. Ce qui compte après tout, c’est que nous passions une super journée très amicale.
10h40 : Après deux cafés et quelques viennoiseries, il est temps de quitter ce petit déjeuner… pour aller déjeuner. Le trio d’anciennes et la jeunette (je parle de voitures) se dirige donc vers Belleville sur Saône. Vous dire par où nous passons ferait appel à une case de mon cerveau qui est mis en berne quand nous roulons en convoi et que je suis bien, ce qui est toujours le cas au volant de Titine, même quand elle décocone (ce qui est rare vous l’avouerez … !). Il commence à faire plus chaud et cette balade devient vraiment très agréable.
12h15 : Nous arrivons sur le parking du restaurant. Pas question de passer à table tout de suite car l’ami Michel à quelques soucis avec le pot d’échappement de sa traction Break bicolore.
ob_d2cd7b_​259d7d7ac3fbf4
Qu’à cela ne tienne ! Il installe une couverture sur le sol pour rester propre …
ob_043830_​359d7d7ac7bd5f
ob_fb9f0b_​459d7d7accf7d0
…et retire purement et simplement le dernier silencieux qui s’était déboité. Pourquoi ne pas le remettre en place me direz-vous ? Pour éviter qu’il se déboite de nouveau dans l’après-midi et finisse ses jours sur la route (comme beaucoup d’autres malheureux l’ont fait avant lui). Sur ce coup là, je n’ai pas eu le temps de dégainer ma trousse à outil. L’ami Roger, le Lucky Luc de la répartie comique et de la spontanéité, a été plus rapide que moi. En contre partie de ce prêt d’outil, Michel a remplacé une lampe de clignotant sur sa traction (la noire cette fois).
ob_1c13f5_​559d7d7ad16ce3
ob_1f4af2_​659d7d7ad4f6ec
Match nul… ! De toute façon, j’aurai rien pu faire pour le coup de la lampe puisque les tractions fonctionnent en 6 volts, alors que Titine est en 12 volts. Je n’avais donc pas de lampe de secours.
12h30 : Bon ! Il est l’heure de passer à table… ! Pour être tranquille pendant le repas et pour éviter de transformer les sièges des cabriolets en brasero pour fesses sensibles, nous décidons de remettre les capotes sur la Mazda et notre petit destrier blanc.
15h00 : Après un bon repas, il est temps de reprendre la route… !
ob_4f9d71_​759d7d7ada0a9d
Au vue de la météo, séance décapotage… ! Du côté de la Mazda, c’est le même système que sur la 304. Le collègue à la japonaise est surpris de voir que sur Titine, c’est aussi simple que sur la sienne. Mon expérience dans cette manœuvre me permet de ne pas retarder notre départ, les tractions étant déjà sur les starting-blocks à la sortie du parking.
En petit convoi, nous sillonnons les routes à travers les vignobles qui commencent à rougir (pas de honte… il n’y a vraiment pas de quoi… !), traversant des villages ou petites villes au nom prestigieux (pour les amateurs de bon vin … !), casquette et foulard au vent … Madame est aux anges ! C’était pour vivre ça qu’elle n’avait pas mis le hola quand j’ai fait l’acquisition de Titine. Arrivé près de Lantignié, nous commençons à voir un nombre significatif d’anciennes…Étonnant ? D’habitude, quand il fait beau, il n’est pas rare d’en suivre ou d’en croiser quatre ou cinq, mais là, c’est par dizaine ! C’est en rentrant dans le village que nous comprenons la raison de cet essaim... ! Il y a là un rassemblement de voitures de collection et de prestige destiné à récolter des fonds pour les virades de l’espoir. Devant nous, je vois les deux Tractions s’engager sur le parc où trônent une bonne centaine de voitures. Inquiet, je m’attends à une remarque de ma douce épouse … et ça ne manque pas ! :
  • « C’est pas ça la visite surprise j’espère ? »
  • « Euh… ! Non … ! Je crois pas ! »
  • « Oui parce que tu sais bien que je n’aime pas trop ça… ! »
  • « Roger et sa femme non plus d’ailleurs… ! Je vais voir avec lui … ! »

En rentrant dans le parc, je remarque une 404 cabriolet qui me dit quelque chose… !
  • « C’est pas celle de ton collègue… ? » me dit ma passagère !
  • « Ben oui… ! Je reconnais l’affiche sur le capot… ! C’est celui qui m’a passé la barre pour la capote … ! »

Là-dessus, le propriétaire de cette autre Peugeot prestigieuse vient me saluer.
  • « Je me gare et je te rejoins… ! »
  • « Ok… ! » me dit-il.

Je gare Titine entre deux voitures et remet le couvre capote que je n’ai pas eu le temps de placer au départ du resto. Puis je m’enquière de Roger et du collègue à la 404. En m’éloignant un peu, je constate que Titine trône au milieu d’une ribambelle de 2CV, de Dianes et de Méharis … Ce coin de terrain est-il réservé aux petites Citroën… ? Quelques minutes plus tard, c’est une 4L rouge qui prend la place d’une Deuch qui vient de partir. Bof…Je décide de rester là ! Je verrai bien si on me déloge … !
ob_8888fe_​859d7d7add9c4b
ob_040f83_​959d7d7ae2fb08
Je prends l’appareil photo et me dirige vers l’entrée Là, je constate que la 404 a disparu. Merdos… ! J’aperçois l’ami Roger qui m’explique que la Peugeot est partie faire faire une balade à deux jeunes. Il me précise aussi que cet arrêt n’était pas prévu au programme. D’ailleurs, nous ne resterons pas longtemps me dit-il ! Ouf ! Madame va être contente… ! D’ailleurs, où est-elle ? J’apprends qu’elle a décidé d’aller faire le tour du village avec la femme à Roger, ce qui va me laisser le temps de faire, comme à mon habitude, quelques clichés de toutes les belles caisses rassemblées dans ce champ.
ob_d13b09_​1059d7d7ae75906
ob_74f905_​1159d7d7aed80cc
En faisant le tour, je tombe sur la 1000 de l’ami Lulu, vous savez, celui qui était à mes côtés lors de la surchauffe de Titine dans le Vercors… !
ob_a013ef_​1259d7d7af42b50
Lui et quelques potes sont venus spécialement à ce rasso. Décidément ! On peut aller nulle part sans tomber sur une connaissance… mais ça, c’est trop top !
Après avoir salué tout le monde et taillé le bout de gras, je repars à la chasse photos pour ne rien louper. La diversité et la qualité des engins présents ne me permet pas de tous les citer (comme d’habitude… !). A noter cependant la voiture de Wiwi (une Vespa 400), conduite par une dame et son chien (vu la taille de la voiture et du chien, on sait plus trop qui est au volant)…
ob_e4bf15_​1359d7d7b141af5
Quelques belles américaines…
ob_782130_​1459d7d7b1a6d1f
ob_7ea199_​1559d7d7b1e4eb5
… de belles française de l’après guerre …
ob_b6b00b_​1659d7d7b22ae81
ob_7262c2_​1759d7d7b26c845
ob_5163ca_​1859d7d7b2c506e
ob_1e1cc2_​1959d7d7b310d1e

… et un exemplaire de l’avant Audi (Auto Union) …
ob_f28dbf_​2059d7d7b3685df
ob_6408e0_​2159d7d7b3b17ad
et Audi actuel (une belle R8) !

ob_9b4dee_​2259d7d7b3efaad
ob_93f2c8_​2359d7d7b450dab
Pour les autres…veuillez recevoir mes plus plates excuses … !
De retour à l’entrée, je m’aperçois que la 404 cabriolet est revenue de sa balade …
ob_89df1e_​2459d7d7b498036
Je discute un peu avec celui qui m’a sauvé la mise en me passant la barre de toit de Titine. Un vrai bavard comme dit ma douce épouse qui vient de me rejoindre…!
... A SUIVRE ...

n°18255795
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 06/10/2017 à 21:23:11  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Balade dans le Beaujolais ... SUITE ...


16h15 : C’est l’heure de continuer notre randonnée motorisée. Nous roulons de nouveau parmi les vignobles sous un beau soleil. En cette saison, les couleurs sont supers, digne des plus belles photos de Yann Arthus-Bertrand. L’envie de prendre un cliché de ce décors en roulant me démange, mais j’ai la gardienne de la sécurité qui est assise sur le siège passager… Pas question de tendre la main vers l’appareil placé derrière moi, même s’il est accessible en passant le bras droit entre les sièges. C’est ce que j’aurai fait si j’avais été tout seul pour immortaliser ce paysage de rêve. Nous ne pouvons pas nous arrêter car nous sommes les derniers du convoi et, ne sachant pas où nous allons, c’est un coup à se paumer. Dommage… ! Ce n’est qu’au bout de quelques minutes que Madame décide de prendre l’appareil et de faire les photos elle-même, toujours en roulant.
Elle arrive à faire quelques clichés à travers la vitre mais le paysage et les plus beaux points de vue ne nous ont pas attendus…
ob_704646_​2559d7d819c91a7
ob_6e4bc5_​2659d7d81a3d029
ob_795e94_​2759d7d81a8932f
ob_966b0c_​2859d7d81ae6223
… car nous sommes déjà sur le bas des coteaux.
16h50 : Nous arrivons à Villié Morgon, lieu prévu pour la fameuse pour la visite surprise. Nous devons nous rendre dans un beau caveau (de vins…) et, tout en restant raisonnable, déguster un bon cru de ces vignobles.
ob_29daee_​2959d7d81b30421
ob_ddee4c_​3059d7d81b72c52
Quand je dis « devons nous rendre… », je devrai plutôt dire « devions nous rendre », car, au bas des marche permettant d’accéder à l’entrée du caveau, nous tombons sur une porte close… ! Nous sommes bien dans les horaires d’ouverture mais aucune pancarte n’explique cette fermeture… ! Le décor est sympa, certes, mais nous n’allons pas rester planter là … ! Une petite photo de famille prise à l’improviste (c’est ma spécialité… jamais de poses)…
ob_458d7d_​3159d7d81bbdfc3
… et nous voilà reparti, sans avoir pu goûter au cru local. Tant pis ! Direction un deuxième caveau pour un autre grand nom du Beaujolais.
Nous traversons les vignobles et la ville de Chirouble …
ob_1aa49b_​3259d7d81c08c26
… et arrivons à Juliénas. Vous dire le trajet exact est une pure utopie, notre ami Roger ayant décidé de nous faire passer par des routes connues uniquement de quelques cartographes ou randonneurs paumés. Et il fait bien… car c’est vraiment le pied !
17h20 : Nous nous arrêtons donc sur un parking à Juliénas …
ob_bf2466_​3359d7d81c47400
ob_73b2d8_​3459d7d81c906e9
ob_7789d6_​3559d7d81cc8367
… pour visiter un caveau implanté dans une ancienne église. Il parait que c’est une pure merveille… !
Alors là ! Soit ma chère et tendre est un véritable chat noir comme elle me le répète sans cesse, soit cette foutue loi de Murphy ne m’a pas lâché la grappe, soit c’est la combinaison des deux… ! Pourquoi je dis ça ? Parce que ce fameux caveau est fermé pour vidange de cuves avant réception de la nouvelle récolte… ! Il faut le faire quand-même… non ? La porte du lieu sacré étant restée ouverte…
ob_78e1a9_​3659d7d81d0c57d
ob_056e82_​3759d7d81d47524
… j’arrive quand même, de loin, à faire quelques photos du décor intérieur…

ob_2b1a6f_​3859d7d81d8778e
ob_040156_​3959d7d81dc53bd
Comme nous ne voulons pas rester sur notre faim (ou plutôt soif…) et avoir fait le déplacement pour rien, nous nous rabattons sur un estaminet proche, ouvert à l’occasion pour remplacer la salle de dégustation du caveau. L’ambiance et le décor n’y sont pas, mais nous trempons quand même les lèvres dans un cru local de 2016. Je dis tremper les lèvres car nous avons encore de la route à faire et une dégustation en bon et du forme ne serait pas politiquement correcte. Après cette halte sympa quand même, nous reprenons la route du retour.
18h40 : Nous nous arrêtons à Marlieux pour nous dire un petit ‘au revoir’ avant de rentrer chacun chez soit.
ob_7a6194_​4059d7d81e21258

ob_b0169d_​4159d7d81e5ee05
18h50 : Titine, ma dulcinée et moi suivons la Traction de Michel qui prend la même route que nous, habitant dans un hameau proche du notre… L’ancienne bicolore file bon train et j’ai un peu de mal à la suivre. Mais le petit 1300 tourne comme une horloge (Suisse de préférence) et ronronne de plaisir sur les grandes lignes droites de la Dombes.
ob_a637be_​4259d7d81e9a6fd
Arrivé prés de la maison, nous nous séparons avec un petit coup de klaxon amicale. Mince… ! La Cucaracha n’émet qu’un son unique… J’insiste… ! Rien à faire ! Seule la première note est émise ! Allons bon ! C’était trop beau ! Fallait bien que quelque chose cloche… ! Et puis zut ! C’est pas un malheureux klaxon dépressif et gréviste à ses heures qui va me gâcher cette belle journée. Titine a été admirable aujourd’hui. Un vrai bonheur, même si je sais que j’ai quelques travaux à faire dessus comme le soufflet de cardan à remplacer, l’auto-radio à finir d’installer, le joint de culbuteur à changer, les joints de portières à vérifier, la fermeture des portes à régler, quelques trous dans le châssis à réparer, les phares à régler, les essuies glaces à changer… Que du bonheur quoi !

n°18255805
Peugeot 204
Lyonnais à vie.
Profil : Vétéran confirmé
  1. config
peugeot-204
Collections - succès argent messages
  1. Posté le 06/10/2017 à 21:32:15  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut Nar
J'adore tes récits :sol:
Toujours très belle cette 304, elle fait combien de rasés par an en moyenne?

Tu n'as jamais pensé à acheter la mini au 1/43 de chez Norev et la mettre sur le tableau de bord? :p

Celle là


Peugeot 304 Cabriolet NorevPeugeot 304 Cabriolet NorevVoir l'image en grand1 vote


---------------
Ma collection de miniatures:
http://www.forum-auto.com/auto [...] t17638.htm
Ma titine:
http://www.forum-auto.com/auto [...] 392204.htm
n°18255815
Nar1955
Profil : Membre
  1. homepage
  2. config
nar1955
Collections - succès bronze messages Collections - succès bronze nombre de vues
Sur mon blog :
  1. Posté le 06/10/2017 à 21:51:54  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci "Peugeot 204"

Coté rassemblement, j'en compte une dizaine par an mais cette année, je crois que j'ai fait fort...!
Pour la miniature, j'en ai commandé une chez JET à Lyon. J'attends qu'ils me préviennent. J'en ai pas encore trouvé à un prix raisonnable dans les stands des rassos...

n°18255821
Peugeot 204
Lyonnais à vie.
Profil : Vétéran confirmé
  1. config
peugeot-204
Collections - succès argent messages
  1. Posté le 06/10/2017 à 22:03:10  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Eh beh!!!! :hebe:
Moi c'est 5 ou 6 grand max
Ah chez Jet, ils me connaissent bien là bas surtout Marie-Jeanne et Matthieu :p
Je ne sais pas si ils en ont encore, j'y vais demain dans tous les cas ;)


---------------
Ma collection de miniatures:
http://www.forum-auto.com/auto [...] t17638.htm
Ma titine:
http://www.forum-auto.com/auto [...] 392204.htm
n°18256224
rallye deux 1
Profil : Routard
rallye-deux-1
Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 08/10/2017 à 10:11:57  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,
Un petit HS si vous me permettez pour vous informer que notre club "pipes et manivelles Sanclaudiennes" organise le week end du 21 et 22 octobre à Saint Claude son premier parcours de régularité et navigation.
Nous aurons un parcours de régularité le samedi en nocturne à partir de 17h
deux parcours de régularité et navigation le dimanche à partir de 8h (1 le matin et 1 après midi)
Possibilité de repas le dimanche midi sur réservation.
Pour plus de renseignements consultez le site "pipes et manivelles",les feuilles d'inscription y sont également dispo,vous verrez les tarifs d'inscription ne sont pas élevés donc n'hésitez pas à venir nous retrouver afin de passer un agréable moment.

Merci et A bientôt


---------------
tout à l'arriere tout en travers
Publicité

 Page :
1  2  3  4  5  6  7  8
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Simca 8 1200 2
contact électrique et galvanisation 1
restauration rodeo 4 88
Remontage commodo clignotant P60 0
Anti rouille quand la tôle est nu aide 2