Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
   / / / /

Mes voitures, leurs histoires

 

Youngtimers : voltfan, 2 utilisateurs anonymes et 29 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Mes voitures, leurs histoires

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°1586281
raconei
Profil : Routard
  1. homepage
raconei
  1. Posté le 06/04/2017 à 12:40:22  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Bonjour à tous !

J'ai décidé de créer ce topic pour vous présenter ma passion pour l'automobile, une passion qui remonte jusqu'à ma plus petite enfance et que je commence enfin à satisfaire (même si ce n'est que le début).

Je n'ai jamais été le genre de personne à collectionner les posters, les photos... non tout ça m'est bien égal. Je préfère voir les choses en vrai, les toucher, les consommer ! Ainsi, durant mon enfance, ma passion pour les autos a principalement consisté en l'accumulation de miniatures au 1/18e et à des heures passées dans les voitures de la famille, à faire semblant de conduire, quand tous les autres gamins jouaient au foot (m'en tape du foot et puis je suis nul en plus).

Quelques années passent, mon père part avec des amis faire une après midi karting, je le harcèle pour venir, puis pour essayer... après moult tractations avec le propriétaire du circuit, me voilà pour la première fois aux commandes, mon cul posé sur un siège qui vibre au rythme du 4 temps bien anémique des karts de location. Quel kiff. J'enroule les virages à toute allure, je dépasse tout le monde et je signe de bons chronos. Mon père est scié, il me promet de m'aider à faire de la compétition. Il m'achète mon premier kart, je commence les entrainements, puis les courses, mes premières victoires arrivent, on commence à se dire que quelque chose est possible. Après plusieurs années, le format sprint me lasse et je veux faire de l'endurance, nous constituons donc une petite équipe avec un beau projet. Malheureusement, après quelques courses, le père d'un ami qui roulait avec moi est décédé, ma grand mère a eu un terrible accident et mes parents se sont séparés. Tout cela eut pour conséquence l'arrêt net de mes activités, on me fait comprendre que maintenant seules mes études importent et que si je veux reprendre, je devrais tout me payer. Bon..

La rupture est si brutale que je me désintéresse totalement de la chose automobile, c'est la musique qui prend le relai (la guitare en l'espèce), jusqu'au jour où m'inscrivant pour la conduite accompagnée, je redécouvre la sensation de plaisir que me procure la conduite. Bien entendu, les bagnoles d'auto-écoles sont nulles, ça n'avance pas et puis de toute façon, on est pas là pour performer. Mais, c'est une piqure de rappel très efficace !

Je débute donc la conduite accompagnée avec en tête l'idée de m'acheter le plus rapidement possible ma première voiture. Une chose est claire, je ne veux pas d'un veau, je ne veux pas une traction et je veux une boîte manuelle. Mon père voit le truc venir gros comme une maison, il essaye de calmer mes ardeurs, mais rien n'y fera, avec mon budget d'époque, le meilleur rapport prix/performances/sensations (à l'achat hein, parce qu'à assurer c'est une autre histoire), c'est une BMW E36. Je ne trouve pas le modèle d'un esthétisme particulier, pour tout dire, je la trouvais vieille même quand elle était neuve, m'enfin... Je dégotte une 328, très bon état, bon suivi, pas loin... banco ! A 17 ans et quelques, j'ai ma première voiture.


BMW E36 328Voir l'image en grand0 vote

Elle en a vu cette voiture ! J'ai pas été tendre avec, mais j'ai appliqué la règle que l'on apprend dès le début en kart : la clé c'est l'entretien. Elle ne m'a jamais fait de crasse, mais elle a passé beaucoup de temps au garage, en prévention, elle était comme neuve.

Avec cette voiture, j'ai découvert la fac, les premiers road-trips...que du fun ! J'ai fait le tour de la Toscane avec, lors d'un grand voyage avec mon meilleur pote de l'époque ! On est passé par Monaco (p'tite bite avec une caisse comme ça, mais bon mon père n'était pas marchand d'armes, je n'ai donc pas grandi avec des millions sur mon compte), le col de turini, Pise (où l'on a trouvé de très jolies étudiantes italiennes auxquelles je n'ai pas pu toucher parce que j'étais déjà maqué :pfff: ), Rome, Sienne, San Gimignano, le col de stelvio (magnifique moment de conduite), puis retour par l'autoroute allemande ! Bref grands souvenirs.

Honnêtement, je pensais garder cette voiture jusqu'à ma prestation de serment... mais rapidement l'envie de passer à quelque chose de plus performant a pris le dessus et j'ai trouvé une belle occase... j'ai donc laissé partir la 328, et je suis passé à la M3 e46, grâce aux quelques premiers revenus que j'ai perçus !

BMW M3 E46Voir l'image en grand0 vote

Cette voiture, je l'ai toujours, elle subit le même traitement que la 328 ! C'est une auto très plaisante, très vive, mais c'est une catastrophe quand il s'agit de freiner. Je m'occuperai de ça un de ces quatre. En tout cas, sur petites routes, ou en région montagneuse, c'est un vrai bonheur !

Comme certains doivent déjà s'en douter, je suis parisien et le stationnement est une véritable plaie au quotidien. Pour mettre un terme à mon arrachage de cheveux journalier, surtout quand je dois me déplacer vers le centre de Paris, j'ai choisi cette année d'ajouter une petite caisse à savon à ma panoplie ! Je vous présente donc Principessa (petite référence à La vita è bella) !


PrincipessaVoir l'image en grand0 vote

Principessa est une Fiat 500L de 1971, c'est une voiture qui attire les regards intrigués des passants (surtout des passantes) et ce d'autant plus qu'on l'entend arriver à 300 mètres à la ronde à cause de son pot Abarth monté par son premier propriétaire napolitain. Cette caisse est certainement la plus drôle qu'il m'ait été donné de conduire. Courte sur pâtes, elle est très vive dans les changements de direction, elle est très sensible aux irrégularités de la route, mais étonnamment, elle est rivée à la route ce qui fait qu'on se sent terriblement en confiance. Et puis chaque promenade est une course, on tire les rapports à fond pour rester dans le rythme de la circulation, le double débrayage (que j'ai toujours pratiqué) est nécessaire, ce qui rend l'expérience de conduite encore plus authentique. Avec elle, pas question de faire de longs trajets, mais ce qui est certain, c'est qu'elle me met la banane à chaque fois que je la sors (heu... :ange: ) et qu'elle fait sourire les parisiens (si, si) !

Voilà pour mes quelques voitures, je vous promets une petite surprise pour samedi puisque je vais en chercher une autre, plus souveraine. :sol:
Message édité par raconei le 06/04/2017 à 13:44:49

---------------
"Corruptissima respublica, plurimae leges"

(plus l'état se décompose, plus les lois pullulent)
Sujets relatif
n°1587105
Le P'tit Porschiste
Profil : Membre
  1. config
le-tit-porschiste
  1. Posté le 19/05/2017 à 11:23:08  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,

Jolie présentation !! Et de fort sympathique modèle automobile.
La prochaine 'plus souveraine' serait-elle une Jaguar Sovereign ?

Bonne route.


---------------
Citroen Saxo 1.0 - 2000 - Gris - 118000 Kms
Porsche 944 2.5 - 1986 - Blanc Alpin - 126000 Kms
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
(Présentation) Porsche 964 3,6 Turbo 24
VOTRE MEDIUM VOYANCE MAGICEN MARABOUT POUR VOS BESOINS 8
[Fiat 500 Abarth] pot de yaourt à la fraise 185
Twin Turbo Vette – LMR 6
(présentation) mon audi coupé V6 56