Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
   / / / /

43 fois plus de risques d'être verbalisé en région parisienne

 

Il y a 430 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

43 fois plus de risques d'être verbalisé en région parisienne

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°14804981
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 04/04/2007 à 13:40:25  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
 
Le 03 avril 2007
Où y a-t-il le plus de PV ?
26 millions de timbres-amendes sont réglés chaque année par les Français. Un automobiliste a 43 fois plus de risques d'être verbalisé en région parisienne que dans la Creuse.

http://tf1.lci.fr/infos/france [...] plus-.html

Sujets relatif
n°14804985
Koubiacz
Profil : Routard confirmé
  1. config
koubiacz
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 04/04/2007 à 13:49:25  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
C'est normal dans le Limousin, on conduit mieux qu'en IDF...

n°14804986
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 04/04/2007 à 13:50:58  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
mouais ça reste à voir ça.. je pense surtout qu'il y a moins de policiers qui patrouillent :oui:
Message cité 1 fois
Publicité

n°14804988
tifoutifou
Profil : Vétéran
tifoutifou
Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 04/04/2007 à 14:03:58  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ce sont des PV de tout type ?
Parce que dans le Limousin, il y a probablement moins de problèmes de stationnement...

n°14804989
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 04/04/2007 à 14:04:44  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
à Paris il n'y a  plus de rues gratuites je crois :bah:
Message édité par gilGT666 le 04/04/2007 à 14:07:51
Publicité

n°14805005
tifoutifou
Profil : Vétéran
tifoutifou
Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 04/04/2007 à 14:36:41  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je reviens sur ce que j'ai dit : il y a aussi plus de retraits de points dans les départements d'Ile de France que dans la Creuse. Pas 43 fois plus quand même, plutôt 3 fois plus :

Creuse : 88 points perdus en 2005 pour 1000 habitants âgés de 20 à 74 ans
Essonne : 202
Paris : 211
Val de Marne : 223
Val d'Oise : 226
Seine et Marne : 229
Yvelines : 237
Hauts de Seine : 254
Seine Saint Denis : 271

Le record est détenu par la Corse du Sud (285).
Source : http://www.interieur.gouv.fr/s [...] ts2005.pdf (dans les annexes à la fin)

n°14805013
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 04/04/2007 à 14:42:46  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Les corses, hors catégorie eux :lol:

n°14805191
homer555
dhoo!!!
Profil : Vétéran
  1. homepage
  2. config
homer555
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 04/04/2007 à 20:59:44  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Le nombre de gens compte aussi non? Moins de gens, moins d'amende :??:
Message cité 1 fois

---------------
Il n'y a pas d'innocents, que des contrevenants qui s'ignorent. :-D
C'est quoi ces perverts qui nous observent sur le bord des routes avec leurs jumelles et cachés dans des buissons? :-D
[:homer555:1] Alsaco jusq'au bout [:homer555:1]
n°14805193
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 04/04/2007 à 21:09:58  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
y'a pas 43 fois plus d'habitants à Paris ;)
Message cité 1 fois
n°14805205
homer555
dhoo!!!
Profil : Vétéran
  1. homepage
  2. config
homer555
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 04/04/2007 à 21:30:41  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

gilGT666 a écrit :
y'a pas 43 fois plus d'habitants à Paris ;)
Afficher plus
Afficher moins



C'est vrai aussi.


---------------
Il n'y a pas d'innocents, que des contrevenants qui s'ignorent. :-D
C'est quoi ces perverts qui nous observent sur le bord des routes avec leurs jumelles et cachés dans des buissons? :-D
[:homer555:1] Alsaco jusq'au bout [:homer555:1]
n°14805257
tifoutifou
Profil : Vétéran
tifoutifou
Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 05/04/2007 à 07:52:55  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

homer555 a écrit :
Le nombre de gens compte aussi non? Moins de gens, moins d'amende :??:
Afficher plus
Afficher moins

C'est une proportion, un nombre pour 1000 habitants

Message cité 1 fois
n°14805272
karibooh31
Profil : Routard confirmé
karibooh31
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 05/04/2007 à 09:50:29  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Evidemment, si les PV de stationnement sont comptés, les statistiques n'ont pas de mal à exploser, il n'y a aucun problème de stationnement dans la Creuse (à part peut-être le centre ville d'Aubusson), mais c'est vraiment pas méchant. Même à Guéret, il y a plein de parking gratuit partout.

Pour ma part, je ne me suis jamais pris que 2 PVs : 1 à Paris, 1 dans la Creuse, comme quoi  :lol: (et les 2 le même jour, mais on s'en fout :) )

n°14805293
alfred26
Profil : Routard confirmé
alfred26
Pratique - succès bronze messages
  1. Posté le 05/04/2007 à 11:24:21  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
quand chirac ne sera plus ""de la creuse "" peut être que les stat vont changer

Publicité

n°14805296
tifoutifou
Profil : Vétéran
tifoutifou
Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 05/04/2007 à 11:31:37  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu confonds Creuse et Corrèze ou je n'ai pas compris ce que tu voulais dire ?

n°14805319
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 05/04/2007 à 12:10:39  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
il s'est trompé :oui:

n°14805438
domino
Profil : Pilote
  1. config
domino
Coupe argent Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 05/04/2007 à 17:29:16  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

tifoutifou a écrit :
C'est une proportion, un nombre pour 1000 habitants
Afficher plus
Afficher moins




Pas de doute, c'est du grand TF1 et du grand autoplus. :ptdr:

Dans le même style, il doit y avoir 1000 fois plus d'accident de ski en Savoie qu'en Bretagne.
Mais bon, c'est une proportion pour 1000 habitants :w

Ce qui compte, c'est le nombre de verbalistion pour 1000 véhicules, pas pour 1000 habitants.
A Paris, la majorité des véhicules en circulation n'appartient pas à des parisiens :bah:

n°14805446
tifoutifou
Profil : Vétéran
tifoutifou
Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 05/04/2007 à 17:48:33  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Effectivement, rapporter le nombre de PV distribués à Paris (aux Parisiens et aux autres) au nombre des seuls Parisiens n'a pas de sens. L'article dit "Un automobiliste a 43 fois plus de risques d'être verbalisé en région parisienne que dans la Creuse", avec ton exemple on pourrait dire "Un skieur a 1000 fois plus de risques d'être blessé en Savoie qu'en Bretagne"

En revanche, j'ai vérifié, pour les chiffres que je cite (points perdus par département), c'est bien le nombre de points perdus par des Parisiens rapportés au nombre de Parisiens. Pour reprendre ton exemple, ça reviendrait à vérifier si les Parisiens sont meilleurs skieurs que les Bretons. Déjà plus pertinent comme comparaison, non ?

n°14805560
Koubiacz
Profil : Routard confirmé
  1. config
koubiacz
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 05/04/2007 à 23:03:00  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

gilGT666 a écrit :
mouais ça reste à voir ça.. je pense surtout qu'il y a moins de policiers qui patrouillent :oui:
Afficher plus
Afficher moins



Mais non, c'est que dans le limousin on est des dieux du volant c'est tout.... [:autoart]  :p

Actuellement je suis dans la campagne Limousine, dans une petite ville de 8000hab, et entre les stops coulés, les clignotants non mis, les voitures stationnés n'importe ou.... Donc c'est pas les infractions qui manquent, mais il y'a beaucoup moins de dépassement de la vitesse limite, vu la qualitée des routes qu'on à, et vu qu'actuellement la politique c'est contre la vitesse, ici ça fait moins recette que dans les endroits ou il y'a 3 voies que c'est limité à 50.

Et c'est plein de petites routes ou il y'a une voiture à l'heure, donc si le mec a bu, il passera par ce genre de route pour être + tranquille.

Donc les reportages de TF1 faut s'en mefier.... ici ou ailleurs, il y'a autant d'infractions qu'ailleurs, mais les gens se font moins prendre.

Message édité par Koubiacz le 05/04/2007 à 23:03:54
n°14806005
bolne6666
Profil : Apprenti confirmé
bolne6666
  1. Posté le 06/04/2007 à 13:46:14  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
n°14806073
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 06/04/2007 à 16:48:41  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
laude Lanzmann est cinéaste et directeur de la revue "Les Temps modernes"
A Paris, que personne ne bouge !, par Claude Lanzmann
LE MONDE | 31.03.07 | 12h24  •  Mis à jour le 31.03.07 | 12h24
 
 
Pas un élu, pas un seul candidat à la candidature socialiste, pas non plus la candidate désignée n'a eu un mot pour dénoncer, déplorer ou seulement regretter ce que les intégristes obtus de l'écologie, qui règnent sans partage à la Mairie de Paris, ont fait de notre capitale. "La destruction de Paris", magnifique article de Michel Deguy publié dans Libération du 24 janvier, n'a éveillé nul écho chez nos politiques, non seulement les socialistes, mais, à notre connaissance, tous les autres.
 
 
Je tiens pour ma part à souligner un aspect des choses dont Michel Deguy n'a pas parlé, qui est pourtant lié intimement à son propos. Paris - et la gauche y a contribué autant que la droite - est à la lettre une cité policière, la plus gendarmée de toutes les capitales d'Europe. Impossible de parcourir plus de 500 mètres sans tomber sur une voiture de police, sirène hurlante ou pas, sur un fourgon plus volumineux, sur des argousins à rollers, particulièrement hargneux, des cyclistes bleus à VTT qui fondent sur leur proie à l'instar des cavaliers de la vieille police montée, des groupes pédestres de quatre ou cinq, cinq ou six, embusqués en des lieux où la "faute" ne peut pas ne pas être commise, encerclant le coupable comme s'il était un grand criminel.
 
La police a la charge de réprimer ceux qui ne se plient pas ou ne comprennent rien (ne s'y plient pas parce qu'elles sont incompréhensibles) aux lubies circulatoires du tueur de voitures préféré de l'Hôtel de Ville, l'intouchable Denis Baupin. Les nouveautés des burotechnocrates, prêts à tous les coups au nom de l'écologie érigée en foi aveugle, sont dangereuses, voire mortelles et coûtent très cher aux citoyens que nous sommes, qui ne furent jamais à ce point méprisés. Il se chuchote que, pour payer les travaux herculéens qu'elle entreprenait, la municipalité dut emprunter à l'Etat et qu'elle est à l'origine du déluge de contraventions qui s'abattit alors sur les automobilistes, leur arrachant points et argent, une façon commode de se soulager de sa dette. Le but est clair et maintenant avéré : priver les automobilistes des points de leur permis pour leur interdire de conduire, les dégoûter en jouant sur leurs nerfs et en leur faisant perdre un temps tel qu'ils renonceront d'eux-mêmes à conduire et choisiront les "transports en commun".
 
Quels transports ? M. Baupin expérimente-t-il l'impossibilité de trouver un taxi aux heures de pointe ? A-t-il tenté quelque chose contre le malthusianisme scandaleux de cette corporation ? A-t-il raté des trains parce que le RER s'arrête brutalement dans un tunnel pendant de longues minutes ? Sait-il que pour des gens âgés aux bronches fragiles, prendre le métro est la source d'un redoublement des maux dont ils souffrent et de nouvelles affections ? Pour certains, marcher sous la pluie, dans le froid, jusqu'à un arrêt d'autobus, attendre celui-ci bien plus longtemps qu'on ne le prétend, ou ne pas même réussir à se protéger sous ce maigre abri car des SDF aux trognes moyenâgeuses s'y sont avec raison installés, tous cartons déployés, signifie à coup sûr la maladie, l'obligation de garder la chambre ou de se faire hospitaliser. Les obsédés de l'ordre et de la norme qui gouvernent la ville annoncent leurs plans extrêmes : interdire par exemple les voies sur berge aux voitures ou fermer le centre de Paris. Devant le tollé, ils disent qu'ils reculent. Mais ils font semblant, ils sont retors, obstinés et parviennent à leurs fins. Les déclarations du poupin Baupin sont édifiantes : ce chevalier blanc défie chacun de nous en combat singulier. Il a tout pouvoir, il rigole, il est tranquille.
 
Le rêve est en marche : si je sors de chez moi le dimanche, je ne peux pas tourner à gauche car c'est un sens interdit et sur la droite, à cinquante mètres, la rue est barrée car seuls les cyclistes peuvent l'emprunter ce jour-là. Jamais je ne fus averti, jamais consulté, ce décret divin m'oblige à d'aberrants zigzags pour aller où je dois. Les vélos, parlons-en : je suis cycliste et je roule dans Paris quand il ne pleut pas et ne fait pas trop froid. Les autobus me frôlent la jambe à toute berzingue dans notre couloir commun et la croissance exponentielle des motos, scooters, Mobylette, résultat le plus certain de la nouvelle politique, forme comme un nid de bruyantes et dangereuses guêpes autour du malheureux vélocipédiste. Contre la concession à lui faite des panneaux Decaux, le Decaux universel livrera, paraît-il, à la ville vingt mille vélos que chacun, selon un système encore non dévoilé, pourra chevaucher à sa guise et laisser où bon lui semblera. J'imagine que seront créés des garages spéciaux pour la construction desquels il faudra encore défoncer quelques rues !
 
Mais Paris n'est pas ennemi que des cyclistes, il l'est des commerçants du boulevard Magenta et de dix autres artères, condamnés à vivoter ou à faire faillite parce qu'un beau matin les défonceurs s'installent pour des mois afin de réduire plus encore les voies de circulation, élargir les trottoirs, marquer de longues surélévations de sinistre béton gris nos boulevards, nos avenues, et même d'étroites rues, qui indiquent la frontière entre l'espace commun - celui des bus - et l'espace privé, celui des malheureuses bagnoles qui s'étouffent dans la thrombose. Si vous ne mourez pas de thrombose, vous risquez la mort violente ou la blessure grave. Roulez boulevard Saint-Germain en direction du Saint-Michel et tentez de tourner à droite dans les rues de Seine ou de l'Odéon par exemple, vous vous exposez au pire : protégés par la ligne grise qui délimite le couloir de la liberté, les taxis foncent au vert et vous empêchent de passer. Si vous tentez pourtant de le faire parce que vous n'avez pas d'autre choix, vous avez toutes les chances d'être heurté à grande vitesse par le travers droit de votre véhicule. Les piétons ne sont eux-mêmes pas à l'abri du danger. Je me suis moi-même égaré à pied dans les damiers peints sur l'asphalte, ces marelles mortelles qui sont la marotte dernière du poupin écolo, ne sachant ni où ni quand passer, de qui, de quoi et d'où me garder. Je ne suis pas le seul. Les feux de trafic sont de plus en plus compliqués, de moins en moins synchronisés, de plus en plus lents. Paris était fluide, on fait maintenant du sur-place dans des haltes piétinantes.
 
Car le roi, l'idéal de nos technocrates, de tous les inventeurs de festivités pour le bon peuple, modernes panem et circenses (Paris-Plage, cohortes rolleriennes encadrées de sirènes policières, etc.), ce n'est pas le piéton, c'est le piéton domestiqué, espèce en voie de création, car on commence à sévir contre le piéton sauvage, celui qui s'est seulement assuré qu'il pouvait passer sans encombre et sans gêner personne, en regardant à droite et à gauche comme il l'a appris de ses parents. La répression gagne : des policiers interpellent grossièrement le pédestre contrevenant, le menaçant d'amende, et je gage qu'il y aura bientôt un permis à points pour cyclistes et un autre, d'une couleur différente, pour piétons. Ceux qui, ayant perdu les points du permis voiture (et c'est très facile, tant la gent policière est devenue teigneuse, sourcilleuse, vétilleuse), roulent à bécane et ne s'arrêtent pas en pleine côte car ils ont vu la voie libre et savent la pente rude, seront verbalisés de la même façon que leurs frères à quatre roues et perdront un jour leurs points de vélo et peut-être leurs points de piéton. Ils seront alors condamnés à l'immobilité des grues ou des hérons, idéal encore masqué mais bien réel de poupines cervelles à qui le droit exorbitant de faire le bonheur des gens contre eux-mêmes a été conféré. Paris reluit, Paris se meurt, que plus personne ne bouge !
 
Cinéaste et directeur de la revue "Les Temps modernes"
 
Claude Lanzmann
Article paru dans l'édition du 01.04.07.

n°14806074
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 06/04/2007 à 16:50:04  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Rebonds
En gelant la circulation, la mairie a instauré un « couvre-vie » sur la ville.
La destruction de Paris
Par Michel DEGUY
QUOTIDIEN : mercredi 24 janvier 2007
Michel Deguy écrivain, universitaire, directeur de la revue Po&Sie.
Paris n'est plus une très grande ville. C'est une agréable cité, qui ressemble à un gros bourg paisible. Souvent le soir, traversant le boulevard Saint-Michel ou le Saint-Germain, à l'heure où Londres, New York grondent, j'aperçois un bus ou deux, vides aux trois quarts, trouant la nuit; quelques piétons se hâtent chez eux, comme dit le romancier. Les rez-de-chaussée commerciaux ont mis la veilleuse. Les surgelés Picard grelottent. Les SDF déplient leur couchage de carton.
J'accuse la mairie de Paris d' « entrave à la circulation », délit punissable.
Ils ont voulu la province ­ le tramway obsolète, la plage ou la pétanque, la piétonisation villageoise, les maraudes ou les parcages des gros autocars touristiques, les quartiers chichi, les foires à brocante et à charcuterie.
Le commerce a horreur du vide? Qu'on lui donne (?) les grandes places et les larges trottoirs; couverts à chaque fête (c'est tout le temps) de baraques de bois accolées où les crêpes, boudins et autres pots d'étain, attisent la convoitise de l' occasion. La fripe a rasé la librairie au Quartier-ex-latin; la plus-belle-avenue-du-monde (sic) est affermée par la boutique.
Faute d'agrandir Paris en annexant la banlieue, on a transformé Paris en banlieue. Huit millions d'urbains sont traités de, et en, banlieusards; et les intra-muros, ces malheureux deux millions immuables bouclés à jamais dans leur ceinture et leur périphérique, obéissant à une poignée de dogmatiques omnipotents, subissent, paralysés, une transformation dévastatrice de leur Ville. On a détruit les grandes et belles avenues, jadis à la fois encombrées et rapides, les voici découpées en couloirs incompréhensibles, obstruées de trottoirs médians au profit de sinistres allées centrales avec leurs arrêts de bus en guérites-miradors au milieu de la chaussée. Partout les panneaux contradictoires, les Decaux exhibitionnistes, les interdictions peintes sur le bitume. La ville fléchée à mort se traîne.
Montparnasse, Port-Royal, Gobelins, Saint-Marcel, Rivoli, Magenta, Sébastopol, Jean-Jaurès, l'axe Pigalle-Père-Lachaise, des kilomètres d'autres voies étranglées. Tout doit s'enfiler dans une interminable queue leu leu monomaniaque d'un exode harassé. A contresens, ils ont réussi cette prouesse d'installer à la fois la thrombose latérale et le vide central, le bouchon et le désert! Les deux mauvais opposés se gênent, conjuguant le pire, au lieu que les deux beaux contraires associés s'ajointent, la « spaciosité » avec l'animation. Dans la rue du Bac, un de nos rares axes Nord-Sud, et qui va se rétrécissant du Saint-Germain à la Seine, il n'y avait que deux files, et déjà saturées; on vient d'en supprimer une, en « autorisant le stationnement à seule » fin d'enrayer plus encore le débit!
A-t-on augmenté le nombre des taxis et des bus? Nullement. A Londres, ils se touchent; à New York on ne voit qu'eux. Ici on les cherche. Il n'y a que le métro qui fonctionne bien, où l'on s'entasse. Tout ça pourquoi? Pour les vélos, les rollers, le jogging. Ils remodèlent Paris pour le dimanche des cyclistes et des familles. Pour cent vélos et quelques patins, ils vont fermer les voies sur berge et rêvent de « piétonniser » la Concorde. Le piéton roi a la priorité absolue, ce monstre légal, cette faute de jugement.
Est-ce au nom d'un principe de réalité? Au contraire. Ni de plaisir. Parce que le Parisien n'est pas, et ne veut pas se faire, cycliste. Le Parisien n'est ni hollandais ni chinois. C'est dommage mais c'est comme ça. Premièrement il a « peur »; il croit que l'automobiliste veut sa mort. Deuxièmement, on l'a persuadé que l'air était irrespirable; ce qui est entièrement faux. (Attention: c'est un cycliste qui vous parle.) On ne s'étouffe que dans le métro.
La Ville lumière est passée au couvre-feu, couvre-vie. Or ce qui compte, c'est l'animation. La vitalité d'une grande ville se mesure aux déplacements qu'on y doit et peut faire. Une ville mondiale n'est pas faite pour la promenade, le lèche-vitrines, les touristes. Attrape-soldes ou vacanciers, ils sont surnuméraires, parasitaires... Très importants, certes, mais secondaires. Le tourisme n'est pas le but, mais la bonne conséquence. Il ne faut pas prendre la marge pour le centre; erreur la plus répandue aujourd'hui. Paris n'est pas une plage, ni une station de ski; Paris-pétanque, Paris-pêche, Paris-pique-nique, ce n'est pas le programme. L'activité primaire, comparable (banalement) à celle d'un organisme, un scanner imaginaire en montrerait les vecteurs et les synapses d'échanges fourmillants, proliférants, inlassables. L'activité requiert la circulation. Il faut donc remettre en jeu « contradictoirement » les deux conditions de celle-ci: la « spaciosité » et la sanction contre les « stationneurs » abusifs. Démolir tout ce qui réduit la largeur des voies et des vues, et punir durement les « obstructeurs ». Rendre à la circulation, au bon stationnement, et aux bons « embarras de Paris » un maximum de surface, ce qui implique de démolir les obstacles, les privilèges d'acier, recoins, vestibules en pavé, ronds-points accapareurs, barrières plantées, trottoirs géants; et conjointement traquer le parking sauvage et redompter le piéton-qui-a-tous-les-droits. Ne pas configurer la rue « pour » l'exception (l'invalide du coin, le corps diplomatique infatué), mais pour l'aisance générale. Faire monter le contentement et non la « râlerie », faciliter la danse des citoyens enlaçant leur ville.
On a tout investi dans la voirie pour la saccager, rien dans le logement. Des millions d'euros furent coulés dans le bétonnage d'obstacles, l'« insularisation » des « quartiers », le « labyrinthage » des circuits; mais les hôtels insalubres brûlent, les églises ou les gymnases sont occupés, les loyers montent. Il faut « construire » ­ mais du logement social, de l'habitation modérée, des cités universitaires. Il faut ouvrir la ville à ses confins, et réinventer de beaux monuments. Ou renoncer à la gloire et à la modernité. Ce qui précisément arrive: le Comité olympique ne s'y est pas trompé.
Tant qu'il y aura de l'auto-mobile, de tout format, c'est-à-dire vraisemblablement encore pendant tout le siècle, il est capital (c'est le cas de le dire) que les flux de circulation aient leur fluidité. Si vous ne voulez pas que les moteurs à explosion polluent, ce n'est pas le « transport » et ses véhicules qu'il faut entraver, ce sont les machines « à essence » qu'il faut remplacer. Inventez! Et comme il y eut des milliers d'attelages dans une belle odeur de crottin ( « sentez-vous » les vieilles cartes postales haussmanniennes?), il pourrait y avoir des dizaines de milliers de « voitures » d'un troisième type. Ce n'est pas le voiturage qui doit disparaître pour une cité inanimée, interdite comme dans le tableau fameux, c'est le gaz d'échappement! Une métropole doit demeurer un tourbillon attractif; le mouvement l'emporter ­ en avant.

n°14806076
gilGT666
Profil : Routard
gilgt666
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 06/04/2007 à 16:53:30  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
vidéo tournée à Paris (révélateur)

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Le policier annulait les contraventions 27
Permis à points : dix mille conducteurs mis en garde 28
Accessoires obligatoires 10
Retrait de point sur un permis annulé ?! 7
procés verbal de 1 an 12